retour en haut

Points 1.11 et 1.12 : harmonisation des fréquences pour les transports ferroviaires et les véhicules connectés

A l’initiative des pays de la zone Asie-Pacifique, la CMR-19 s’est penchée sur l'éventuelle identification de bandes harmonisées pour les transports ferroviaires  (point 1.11) et pour les véhicules connectés (point 1.12). Contrairement à l’Europe qui dispose d’institutions harmonisant le spectre (CEPT et Union européenne), l’Asie doit s’appuyer sur l’UIT pour mener à bien ces travaux, même au niveau régional. 

Transports ferroviaires 

Les systèmes de radiocommunication ferroviaires train/voie (RSTT) sont indispensables pour améliorer le contrôle du trafic ferroviaire, la sécurité des passagers et la sécurité des opérations ferroviaires. 

Comme sa mise en œuvre varie d'un pays à l'autre, cela pourrait induire des coûts d'exploitation élevés pour le transport ferroviaire international (OTIF). Des normes internationales ainsi que l’utilisation de fréquences harmonisées permettraient donc de faciliter le déploiement mondial ou régional des RSTT et de renforcer leur interopérabilité, favorisant  des économies d'échelle et réduisant ainsi les investissements nécessaires. C’est ce que l’Europe a fait avec le GSM-R pour garantir l’interopérabilité des opérations ferroviaires transfrontalières. 

Initialement proposé par la Chine,  le point 1.11 a pour objectif d’identifier des bandes de fréquences pouvant être harmonisées à l'échelle mondiale ou au niveau régional  pour les RSTT. 

En termes de fréquences, la position européenne est simple : promouvoir les décisions européennes sur les bandes harmonisées GSM-R  (876-880 MHz / 921-925 MHz). La France soutient ainsi une recommandation UIT -R qui donnerait plus de visibilité sur les fréquences harmonisées pour chaque Région et qui pourrait être mise à jour lorsque la CEPT aura achevé les études relatives au successeur du GSM-R. 

La Chine et quelques autres pays souhaitaient adopter à la CMR -19 une Résolution encourageant l’harmonisation en faisant référence à la recommandation UIT -R, voire en listant des gammes de fréquences. Mais cela n’aurait fait progresser l’harmonisation que si les bandes mentionnées avaient été largement utilisées. 

Voitures connectées 

Les systèmes de transport intelligents (STI/ITS) sont un élément clé de la politique de sécurité routière, dans le contexte du développement des voitures autonomes. Depuis 1995, des travaux de R&D ont été menés sur les systèmes d’information et de communication pour les  transports intelligents, notamment pour les communications véhicule-à-véhicule (V2V) et véhicule-à-infrastructure (V2I), appelées «ITS coopératifs». 

Le marché des voitures étant mondial, le développement de normes internationales ainsi que l’harmonisation des fréquences pour le déploiement des véhicules connectés permettraient des économies d'échelle significatives. 

Initié par le Japon, le point 1.12 de l’ordre du jour de la CMR-19 a pour objectif d’examiner l’harmonisation de bandes de fréquences à l'échelle mondiale ou régionale pour les systèmes STI.

Ce sera l’occasion, là aussi, de promouvoir les bandes de fréquences harmonisées européennes pour les STI/ITS, à 5,9 GHz et 60 GHz. En particulier, la bande 5,9 GHz est déjà mise en avant dans la recommandation UIT-R M.2121 sur l’harmonisation des bandes de fréquences pour les STI/ITS publiée fin janvier 2019. 

Là encore, la Chine et quelques autres pays souhaitaient adopter à la CMR-19 une Résolution encourageant l’harmonisation de la bande 5,9 GHz et faisant référence, pour les autres bandes, à la  recommandation UIT -R M. 2121. L’harmonisation de la bande 5,9 GHz, bien avancée, était envisagées lors de la CMR -19 ; mais, comme pour le transport ferroviaire, la référence à une recommandation listant d’autres bandes de fréquences n’a de sens que si elles traduit une harmonisation réelle.

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Sur les 29 332 sites 5G autorisés, 63,7 % d’entre eux sont déclarés techniquement opérationnels selon les opérateurs, soit 18 689 sites allumés. Plus d’infos sur l’évolution de ces chiffres depuis janvier 2021.
https://t.co/PFJ9rPQhyi https://t.co/TfRRjMXBf3

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 1er octobre , 29 332 sites #5G ont été autorisés en France par l’@anfr tous opérateurs confondus, soit une ⬆️de 1.8 % p/r au mois dernier. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bandes de fréquences.
https://t.co/RnE0x5LZW1 https://t.co/s4HFpGvxXv

De nouvelles fréquences pour le rail: la @EU_Commission a harmonisé les cond. d’utilisation des fréquences additionnelles pour le GSM–R et son successeur, le FRMCS utilisant la 5G. Une grande étape pour les transports🚄en🇪🇺!
👩‍⚖️: https://t.co/HCSHJ2T68k
👉:https://t.co/Np2U58qSkM https://t.co/tSgWzpoTup

Avec l'@ANFR nous lançons une campagne de mesures de l'exposition aux ondes électromagnétiques de dimension inédite.
Information et transparence accompagnent désormais le développement du Très Haut Débit numérique à #Marseille
https://t.co/gojw0dv9iH
@synthetiser1 @PMGanozzi

Les smartphones 5G dégagent-ils trop d'ondes ? Non, répond l'@ANFR https://t.co/Gr4e5ABpFe via @LUsineDigitale

ANFR a Retweeté

Nous nous y étions engagés, nous l’avons fait :
→ L’@anfr a renforcé son contrôle d’exposition aux ondes des téléphones #5G
→ Résultats : pas de surexposition aux ondes. Les téléphones 5G contrôlés respectent la réglementation stricte en vigueur en 🇫🇷. Plus d’infos ⤵️ https://t.co/zwD7WefzJR https://t.co/0LPqdbF4En

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques et de surveillance du marché, l’@ANFR publie les résultats des 1ers contrôles de DAS de téléphones #5G commercialisés en France.
https://t.co/4r5zwmG8b1 https://t.co/1e1e9Um5Pw

La #FFTélécoms représentée par son Vice-Président @nicolasguerin68 participe ce matin à un petit-déjeuner de travail, portant sur l’exposition aux #ondes et la #santé à l’@AssembleeNat.
Cc. @PascaleBoyerEM @Anses_fr @anfr https://t.co/soZBEmSpmq

Wi-Fi, Bluetooth, NFC… les bandes libres sont un levier d’#innovation pour les #startups ! Opportunités, qualité de service, cadre réglementaire… décryptage avec l’@Arcep et l’@anfr lors d’un webinar :

🗓️ Le 29.09 à 11h00
Inscriptions 👉https://t.co/Gw5LNL637D

Chaque vendredi, retrouvez la MAJ de nos données #opendata ! Aujourd’hui, focus sur @villedelyon et l'arrivée de la #5G : 274 sites #5G sont autorisés par l’@anfr dont 169 sont déclarés techniquement opérationnels par les opérateurs mobiles
https://t.co/cr2xaQiCM7 -cartoradio.fr https://t.co/07zPHdRJJX

🎓#ANFRacadémie Savez-vous comment un téléphone transmet des informations (photos, textes…) vers un autre téléphone de manière quasi instantanée, quelle que soit la distance entre les interlocuteurs ? Retrouvez notre vidéo pédagogique :
https://t.co/2xDlrMUpvP https://t.co/9uOMINazm1

'How do the airwaves work?' French spectrum agency @anfr has produced an educational video https://t.co/r0Am0GOSoq

#ANFRacadémie 🎓 Les ondes sont partout autour de nous et permettent le fonctionnement de nombreux équipements de notre quotidien. Mais, savez-vous comment fonctionnent les ondes ? Retrouvez notre vidéo pédagogique : https://t.co/s3tjh0n4R0

Ce matin se tient à l’@ANFR et en visio le 13e Comité national de dialogue sur l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, présidé par @michel_sauvade. Retrouvez l’ensemble des contributions présentées lors des précédents comités : 👉https://t.co/Kx5DSh7WxL

.@GillesBregant spoke this morning at the BEREC workshop on how to best promote science based EMF limits recommended by experts #5G #telecoms https://t.co/1Gav5x6TWY