retour en haut

Point 1.4 : accroître les ressources orbitales pour la radiodiffusion par satellite

Ce point porte sur les ressources orbitales dédiées à la radiodiffusion par satellite. L’Union Internationale des Télécommunications (UIT) gère les droits d’utilisation des fréquences et des orbites des satellites, notamment les positions sur l’arc géostationnaire, en appliquant les procédures du Règlement des Radiocommunications (RR). Il existe ainsi deux approches pour réserver des droits d’utilisation pour un service spatial auprès de l’UIT. 

La première approche est très simple : « premier arrivé, premier servi » ! L’UIT enregistre au fur et à mesure les demandes pour les réseaux spatiaux, à charge pour eux de se coordonner vis-à-vis des réseaux enregistrés antérieurement. Afin de limiter toute réservation abusive, ceux-ci sont annulés si un satellite n’est pas effectivement lancé dans les 7 ans. Par ailleurs, l’UIT demande une contribution financière couvrant ses coûts pour toute demande d’enregistrement. 

La seconde approche consiste, dans une bande de fréquences donnée, à planifier les ressources orbite-spectre afin de garantir à chaque État membre les mêmes droits. La bande 11,7-12,5 GHz attribuée à la radiodiffusion fait ainsi l’objet d’un plan, détaillé dans l’annexe 30 du RR, qui ouvre à chaque État de la Région 1 (Europe, ex-URSS, Afrique, Moyen-Orient) la possibilité de couvrir son territoire avec 10 canaux de 27 MHz. Cette approche respecte le principe d’un accès équitable et garantit une ressource pour chaque pays, sans risque qu’elle soit préemptée. En revanche, elle gèle l’utilisation de certaines de ces ressources et s’est révélée peu adaptée à la réalité des opérateurs satellites sur un marché mondialisé. Enfin, l’évolution de la technique rend les plans obsolètes au fil du temps. Le plan de l’appendice 30 déjà cité a ainsi été adopté en 2000, c’est-à-dire sur la base des caractéristiques de la télévision analogique. 

Pour pallier ces inconvénients, des procédures permettent d’insérer dans ces bandes des assignations qui ne font pas partie du plan : on parle alors des assignations de la « Liste ». Néanmoins, les positions orbitales des assignations de la Liste sont restreintes pour protéger les assignations d’une Région vis-à-vis de celles des autres Régions : limitation de puissance ou obligation de n’utiliser que certaines portions de l’arc géostationnaire. Pourtant, certaines restrictions ne sont plus justifiées aujourd’hui, compte tenu de l’évolution des technologies : leur suppression permettrait à de nouveaux réseaux de bénéficier de positions orbitales élargies. 

De fait, le problème s’est posé en 2011 lorsque la Bulgarie a souhaité positionner un satellite à 1,9°E, dans une portion « interdite » de la Liste de l’appendice 30. Même si ce pays a bénéficié à la CMR -12 d’une décision qui lui a donné satisfaction, le problème de principe restait posé et il sera abordé à la CMR -19. La suppression de la plupart de ces restrictions est soutenue par la France et l’Europe et les décisions de la CMR -19 devraient être conformes à cette position. 

La levée des restrictions présente toutefois un inconvénient. En effet, la limitation des assignations de la Liste à certaines positions de l’arc géostationnaire a favorisé le développement de réseaux de radiodiffusion par satellite s’appuyant sur une réception avec des antennes de petites tailles (40 cm). Or, les procédures de l’appendice 30 ne protègent la réception que des antennes dont la taille est supérieure à 60 cm. La réception des petites antennes n’est donc protégée que par le fait qu’aucun satellite ne pouvait émettre depuis les portions voisines de l’arc géostationnaire. La présence de ces petites antennes milite ainsi pour le maintien de certaines restrictions. 

Cette exception fait l’objet de nombreuses discussions à la CEPT et à l’UIT. Un équilibre sera recherché lors de la CMR -19 pour élargir les portions de l’arc géostationnaire utilisables par les assignations de la Liste, tout en protégeant les réseaux existants utilisant des petites antennes. 

Au final, l’objectif est d’améliorer l’efficacité de l’utilisation des bandes de radiodiffusion par satellite, tout en protégeant les investissements déjà réalisés par certains opérateurs. 

Retrouvez le replay de l’émission « Etat de santé » sur @LCP consacré à l’exposition du public aux ondes de la #5G. On y retrouve les experts de l’ANFR en train de mesurer le niveau des ondes générées par les antennes-relais et les téléphones portables
▶️ https://t.co/ExDE15fXzA https://t.co/Wj9rK35S5K

[OPENDATA] Chaque vendredi, retrouvez la MAJ de nos données sur #cartoradio ! Aujourd’hui, focus sur les @AlpesMaritimes : 850 sites #5G ont été autorisés par l’@ANFR , dont 652 sont en service. Pour + de détails: https://t.co/s8clyclD8z - https://t.co/cr2xaQiCM7 https://t.co/vwrGoMZ7Hi

📣 #Recrutement
L'@anfr recrute :

🆕 Un(e)adjoint(e) au/a la chef(fe) du Service Interrégional Est
🆕 Un(e) gestionnaire administratif (ve)

💼 https://t.co/LAMNBN8pBB https://t.co/PEzm9HGNU3

ANFR a Retweeté

En collaboration avec @anfr, l'attaché technique a contrôlé le bon fonctionnement des équipements de diffusion des chaînes de la #TNT, sur le site de Notre-Dame de Montchamp à Malataverne #Drôme https://t.co/wTK6TbUrHf

Après 2 années sans pouvoir organiser son hackathon en présentiel, l'@ANFR sera heureuse de vous retrouver pour son 5e #hackathon des fréquences sur le thème " Mesurer, simuler, visualiser notre environnement spectral », en partenariat avec l'@ISEP
🗓️11-12 juin
📍Campus de l'ISEP https://t.co/E0lSWMbG70

L’@anfr vous invite le 2 juin à son 5ème atelier des #frequences en présentiel ! Échangez avec des experts sur le thème « Drones et réseaux mobiles : enjeux fréquences et perspectives ».
Infos et inscription : https://t.co/kPDMftfaWw https://t.co/Xby5QDXAKh

[NOMINATION 🇫🇷] Le Président de la République @EmmanuelMacron a nommé Caroline Laurent Présidente du conseil d’administration de l'Agence nationale des fréquences (ANFR).
En savoir plus : https://t.co/Cxb6W719h0 https://t.co/0oetU1rcUy

Eric Fournier, directeur des affaires internationales à l’ANFR, interviendra demain 10 mai à 15H, lors d’un débat avec @MPORielly et @monicapaolini sur le thème « Le spectre pour l’entreprise, le rôle de la régulation ». Pour suivre le débat en ligne, inscrivez-vous ici ⤵️ https://t.co/SQy6qy2JDY

⛴️#radiomaritime Vous êtes plaisancier ❓ Pour mieux préparer votre sortie en mer et assurer votre sécurité, consultez cette brochure qui résume les obligations et conseils pour bien utiliser les équipements radio à bord des bateaux ⤵️

https://t.co/xg61KLLSW0 https://t.co/RdMGyR4Ftx

📺 Que faire en cas de problème de réception de la TNT ? Plusieurs sources de brouillage peuvent en être la cause. Dans cette vidéo, on vous explique la démarche à suivre pour trouver la solution ou vous faire aider face à ces difficultés.
▶️ https://t.co/HyRgRGghcr https://t.co/EKKZoncB0T

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er mai :
@orange (27 883 sites, +93 en avril )
@SFR (23 176 sites, +105)
@bouyguestelecom (23 031 sites, +79)
@free (21 863 sites, +91)
https://t.co/kTY0WBV5kp https://t.co/Iu4e5fWBF0

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er mai, 60 078 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.
https://t.co/Klgxc6dvzN https://t.co/L7N4grh9V2

En avril, l’ANFR a accordé les 40 premières autorisations de sites 5G à La Réunion, dans les bandes 2 100 MHz et 3,5 GHz.
https://t.co/iuARMQzvbz https://t.co/EJjPZFBW7O

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Sur les 33 557 sites 5G autorisés, 73.3 % d’entre eux sont déclarés techniquement opérationnels selon les opérateurs, soit 24 553 sites allumés. Plus d’infos sur l’évolution de ces chiffres depuis janvier 2021.⤵️
https://t.co/Klgxc5VUIf https://t.co/L3jIRMmDlV

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er mai, 33 557 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 1.8 % par rapport au 1er avril. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur.

https://t.co/Klgxc5VUIf https://t.co/cH5budvcNj

Inauguration d’un nouvel émetteur 4G à Saint-Mesmin (24) https://t.co/aCE1JMjyvB

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur