retour en haut

Declaring a station - LTE 2.6 GHz

Nous contacter

  • Si après avoir lu cette rubrique vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question sur l'implantation des stations ou sur Cartoradio, vous pouvez contacter l'ANFR.

A consulter sur le web

  • www.cartoradio.fr : sur un même fond de carte, une représentation de l'implantation des stations radioélectriques et des sites de mesure de champs

Déploiement en métropole

Ce dispositif vise à protéger le radiotélescope de l’observatoire de radioastronomie de Nançay de brouillages préjudiciables causés par les émissions non désirées des stations de base opérant dans la bande 2500-2690 MHz. Il pourra, le cas échéant, être amendée en fonction de l’expérience acquise lors de sa mise en œuvre et à l’issue d’une consultation des parties prenantes.

 

Le principe général est l’application d’un niveau maximal de rayonnement non désiré à respecter de façon pérenne au niveau du radiotélescope de Nançay dans la bande 2690-2700 MHz par chaque station de base LTE opérant dans la bande 2,6 GHz. Ce niveau maximal à ne pas dépasser est défini conformément aux caractéristiques du radiotélescope précisées dans le rapport de la CCE relatif à la coexistence entre les stations LTE opérant dans la bande 2500-2690 MHz et les stations du site de radioastronomie de Nançay dans les bandes 2655-2690 MHz et 2690-2700 MHz ; il dépend de la position des stations de base par rapport au radiotélescope compte-tenu du diagramme de rayonnement de celui-ci dans le plan horizontal.

 

A cet égard l’opérateur communiquera à l’agence le niveau maximum d’émissions non désirées dans la bande 2690-2700 MHz garanti par les constructeurs des équipements LTE 2,6 GHz qu’il prévoit de déployer. Les émissions non désirées, comprennent les émissions hors bande et les rayonnements non essentiels (spurious). Par défaut, les niveaux garantis sont définis dans la norme ETSI-TS-136.104.

 

Dans sa demande d’autorisation d’installation d’une station LTE 2,6 GHz, l’opérateur confirmera le respect du niveau maximal de rayonnement en indiquant dans son dossier COMSIS la mention «LTE 2600-RST : installation respectant les niveaux de champs au niveau du radiotélescope de Nancay comme défini par la CCE d’octobre 2013». En cas de doute, sur une installation, quant au respect du seuil à respecter au niveau au niveau du radiotélescope de Nançay , l’opérateur du réseau mobile évaluera, préalablement au dépôt de sa demande d’autorisation,  le niveau de puissance rayonné par la station de base dans la bande 2690-2700 MHz au niveau du radiotélescope, en utilisant les outils de planification dont il dispose, incluant au besoin relief, sursol ou obstacles éventuels. Les modèles de propagation à utiliser sont laissés au choix de l’opérateur. L’opérateur devra être attentif dans l’utilisation éventuelle du sursol et des obstacles à la pérennité de l’atténuation apportée afin que le niveau de rayonnement demeure inférieur au niveau maximal autorisé et ce, sans limitation de durée.

 

 Il renseignera, par ailleurs, dans le champ contrainte du dossier de demande, les données complémentaires de tilt global et de référence constructeur des antennes (idem procédure LTE 800). La valeur globale d’atténuation résultant de la mise en œuvre d’un éventuel filtrage complémentaire sera renseignée  dans le champ contrainte du dossier ou dans un document annexe à la demande.

 

Dès lors, l’installation pourra être autorisée par l’agence, dans le cadre de la procédure COMSIS, dans le délai normal de quatre semaines. Afin d’optimiser la planification des réseaux mobiles et que cette procédure puisse être mise en œuvre, l’affectataire Recherche fournit aux opérateurs mobiles, dans les pages suivantes, les informations relatives à la station de radioastronomie de Nançay pertinentes pour la protection de l’observation dans la bande 2690-2700 MHz. 

 

Pour en savoir plus : Procédure complète de protection de la bande radioastronomie (2690-2700 MHz) vis-à-vis des émissions des systèmes du service mobile (2500-2690 MHz)

[OPENDATA] Chaque vendredi, retrouvez la MAJ de nos données sur #cartoradio ! Aujourd’hui, focus sur les @AlpesMaritimes : 850 sites #5G ont été autorisés par l’@ANFR , dont 652 sont en service. Pour + de détails: https://t.co/s8clyclD8z - https://t.co/cr2xaQiCM7 https://t.co/vwrGoMZ7Hi

📣 #Recrutement
L'@anfr recrute :

🆕 Un(e)adjoint(e) au/a la chef(fe) du Service Interrégional Est
🆕 Un(e) gestionnaire administratif (ve)

💼 https://t.co/LAMNBN8pBB https://t.co/PEzm9HGNU3

ANFR a Retweeté

En collaboration avec @anfr, l'attaché technique a contrôlé le bon fonctionnement des équipements de diffusion des chaînes de la #TNT, sur le site de Notre-Dame de Montchamp à Malataverne #Drôme https://t.co/wTK6TbUrHf

Après 2 années sans pouvoir organiser son hackathon en présentiel, l'@ANFR sera heureuse de vous retrouver pour son 5e #hackathon des fréquences sur le thème " Mesurer, simuler, visualiser notre environnement spectral », en partenariat avec l'@ISEP
🗓️11-12 juin
📍Campus de l'ISEP https://t.co/E0lSWMbG70

L’@anfr vous invite le 2 juin à son 5ème atelier des #frequences en présentiel ! Échangez avec des experts sur le thème « Drones et réseaux mobiles : enjeux fréquences et perspectives ».
Infos et inscription : https://t.co/kPDMftfaWw https://t.co/Xby5QDXAKh

[NOMINATION 🇫🇷] Le Président de la République @EmmanuelMacron a nommé Caroline Laurent Présidente du conseil d’administration de l'Agence nationale des fréquences (ANFR).
En savoir plus : https://t.co/Cxb6W719h0 https://t.co/0oetU1rcUy

Eric Fournier, directeur des affaires internationales à l’ANFR, interviendra demain 10 mai à 15H, lors d’un débat avec @MPORielly et @monicapaolini sur le thème « Le spectre pour l’entreprise, le rôle de la régulation ». Pour suivre le débat en ligne, inscrivez-vous ici ⤵️ https://t.co/SQy6qy2JDY

⛴️#radiomaritime Vous êtes plaisancier ❓ Pour mieux préparer votre sortie en mer et assurer votre sécurité, consultez cette brochure qui résume les obligations et conseils pour bien utiliser les équipements radio à bord des bateaux ⤵️

https://t.co/xg61KLLSW0 https://t.co/RdMGyR4Ftx

📺 Que faire en cas de problème de réception de la TNT ? Plusieurs sources de brouillage peuvent en être la cause. Dans cette vidéo, on vous explique la démarche à suivre pour trouver la solution ou vous faire aider face à ces difficultés.
▶️ https://t.co/HyRgRGghcr https://t.co/EKKZoncB0T

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er mai :
@orange (27 883 sites, +93 en avril )
@SFR (23 176 sites, +105)
@bouyguestelecom (23 031 sites, +79)
@free (21 863 sites, +91)
https://t.co/kTY0WBV5kp https://t.co/Iu4e5fWBF0

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er mai, 60 078 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.
https://t.co/Klgxc6dvzN https://t.co/L7N4grh9V2

En avril, l’ANFR a accordé les 40 premières autorisations de sites 5G à La Réunion, dans les bandes 2 100 MHz et 3,5 GHz.
https://t.co/iuARMQzvbz https://t.co/EJjPZFBW7O

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Sur les 33 557 sites 5G autorisés, 73.3 % d’entre eux sont déclarés techniquement opérationnels selon les opérateurs, soit 24 553 sites allumés. Plus d’infos sur l’évolution de ces chiffres depuis janvier 2021.⤵️
https://t.co/Klgxc5VUIf https://t.co/L3jIRMmDlV

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er mai, 33 557 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 1.8 % par rapport au 1er avril. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur.

https://t.co/Klgxc5VUIf https://t.co/cH5budvcNj

Inauguration d’un nouvel émetteur 4G à Saint-Mesmin (24) https://t.co/aCE1JMjyvB

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil