Accessibilité

retour en haut

Mars 2017

Plus de 32 000 sites 4G autorisés au 1er mars 2017

Au 1er mars, 32 607 sites sont autorisés, dont 28 600 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. 

Durant le mois de février, les demandes d’autorisations des sites 4G ont été très soutenues avec une augmentation de 3,2 % (1,55 % le mois dernier) ; dans le même temps, les mises en service de sites 4G ont augmenté de 2 % (3,7 % le mois dernier).

En France, 4 bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G en France :

  • 23 929 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 4,2 % sur un mois).
  • 19 275 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 7,8 % sur un mois).
  • 21 247 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 3,1 % sur un mois). 
  • 826 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz (+ 39,8 % sur un mois). 

 

Pour mémoire, la bande 700 n’est actuellement disponible pour le très haut débit mobile que dans quelques zones ouvertes le 6 avril dernier. Cliquez ici pour plus d’informations sur ces zones et les prochaines phases de déploiement.

Outre-Mer, 1 321 antennes sont autorisées pour la 4G en application des décisions de l’ARCEP de novembre pour le déploiement de la 4G dans plusieurs territoires. Les nouvelles autorisations se répartissent ainsi :

  • 688 sites sont autorisés dans la bande 800 MHz.
  • 885 sites sont autorisés dans la bande 1 800 MHz.
  • 156 sites sont autorisés dans la bande 2,6 GHz.

Le bilan par opérateurs des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit : 

  • Bouygues Telecom (11 121 sites, + 74 en février) 
  • SFR (10 687 sites, + 346 en février)
  • Orange (10 500 sites, + 165 en février)
  • Free Mobile (7 938 sites, + 122 en février)

 

En février, les autorisations en bande 1800 MHz ont été particulièrement dynamiques, avec une croissance de + 7,8 % (3,2 % pour l’ensemble des bandes de fréquences).

 

Pour en savoir plus : 

Observatoire des déploiements 4G National

 

 

Observatoire des déploiements 4G Outre-Mer

 

 

Variation des supports sur le mois passé au niveau national

 

 

Variation des supports sur le mois passé en Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 3G National

 

 

Observatoire des déploiements 3G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 2G National

 

 

Observatoire des déploiements 2G Outre-Mer

 

 

Pour la 2G, la 3G et la 4G, l’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord). L’Observatoire recense ces informations pour chaque opérateur de réseau mobile : Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR.

Une distinction est faite en fonction de la bande de fréquence utilisée par l’installation radioélectrique :

  • Pour la 2G : entre GSM 900 MHz et GSM 1 800 MHz ;
  • Pour la 3G : entre UMTS 900 MHz et UMTS 2 100 MHz ;
  • Pour la 4G : entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz (refarming) et 2 600 MHz.

L’Observatoire comporte enfin, pour chaque type de service (2G, 3G et 4G) et par bande de fréquences, le nombre de supports autorisés.

Exemple : sur un pylône sont installées une antenne-relais de SFR et une antenne-relais de Bouygues Télécom. Le service est de l’UMTS 2 100 pour chaque opérateur. Ce cas sera compté comme suit : « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour SFR et « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour Bouygues Télécom. En revanche, il ne comptera que comme un unique support supplémentaire.

Les colonnes « Accord ANFR » décomptent tous les accords d’implantation délivrés par l’ANFR au 1er du mois considéré, déduction faite des abandons qui ont pu avoir lieu. Les sites qui font l’objet d’une simple déclaration, c’est-à-dire ceux qui présentent une puissance inférieure à 5W, ne sont pas comptabilisés.

Usine 4.0, smart city et « network slicing » en #5G avec @nokia #WMC19 https://t.co/v4iqVARfKe

Smarphone #5G en bande millimétrique (animé par une mini-antenne ad-hoc) chez @Sony #WMC19 https://t.co/bXyrYRIhUk

📱 [#DAS]

L’@ANFR prend acte de la mise à jour par la société @XIAOMI des téléphones portables Redmi Note 5 et Mi Mix 2S, afin de respecter la valeur limite des DAS «tête » et «tronc» .

👉+ d’info https://t.co/A1ZAtMtvWg https://t.co/oKvKFdLXQh

Échanges avec @HuaweiFr sur les antennes #5G, les bornes pour assurer la couverture de l’intérieur des bâtiments et les derniers terminaux #MWC19 https://t.co/02Nr66qlTI

Chez Samsung @mpisner, multiples émetteurs correspondant aux nombreuses bandes #5G envisagées et aux différentes modalités de fonctionnement de la technologie #MIMO https://t.co/cXCCZ6dhwJ

Présence de l'@anfr , partenaire de @FrenchTechCtral , au #MWC pour parler fréquences et 5G ! https://t.co/JAz8RNKkuP

Démonstrations au stand @Keysight : analyse des émissions #5G en bande large et diagnostic des brouillages https://t.co/SCkVDuBqIT

Intervention de @GillesBregant lors d’une table ronde sur la coordination entre politiques publiques et technologie #5G #WMC19 https://t.co/NumPXNyyPA

La #5G fait appel à de nouvelles fréquences et de nouveaux types d’antennes. Echange sur l’adaptation des instruments de mesure et sur l’exposition du public avec @RohdeSchwarz #MWC19 https://t.co/Tm9jK2sosz

Echange avec le DG et le CEO de l’@ETSI_STANDARDS sur là progression, nécessairement coordonnée, de la gestion du spectre et de la normalisation #5G, y compris au bénéfice des verticaux #MWC19 #ETSI #3GPP #5G https://t.co/3P06QB4DTK

Débat avec LoRa sur l’atout de l’harmonisation européenne UE dans les bandes 800/900 MHz #MWC19 #IoT #LWPAN https://t.co/gBk5SFS1X3

Discussion avec @Energous, startup spécialisée dans la recharge sans fil : les ondes servent à communiquer, mais aussi à télé-alimenter en énergie de plus en plus d’appareils de l’#IoT #WMC19 https://t.co/9cQWlVawlr

Échange avec #ChinaMobileResearchinstitute : la synchronisation en TDD, un défi pour la #5G https://t.co/72UVn1UAJy

Conférence préparatoire à la #CMR19 #WRC19 : les débats s’intensifient aujourd’hui avec la #5G en 26GHz et la protection de la bande passive 24 GHz mitoyenne, indispensable pour le suivi du changement climatique. https://t.co/KA7zvHzXFn

Signature cet après-midi du Contrat d'objectifs et de performances de l'@anfr structuré autour de 3 objectifs :
▶ Application de la feuille de route #5G,
▶ Préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications en 2019,
▶ Transformation numérique de l’administration. https://t.co/stcvY9Aswi

ANFR a Retweeté

@COMTELCA la cooperación de la Agencia Nacional de Frecuencias de Francia ayudará a nuestros países con la transición a la Televisión Digital Terrestre, La hoja de ruta a 5G, RNI así como su visión de #WRC19 https://t.co/AkEpICnpV2

#Recrutement 🔎
L'ANFR recherche un(e):

▶️Un(e) Gestionnaire des coordinations et des assignations des fréquences
▶️ Un(e) Gestionnaire de paie
▶️ Un(e) Expert(e) au département Prospective du spectre et affaires européennes 🇪🇺

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW

Début imminent de la réunion de coordination de la délégation française, où sera tiré un premier bilan après cette première semaine de conférence préparatoire à la CMR à Genève ! https://t.co/elLPkquUrN

La conférence préparatoire à la CMR permet aussi des points d’étape sur les coopérations entre institutions : réunion fructueuse ce jour entre l’ANFR et la COMTELCA, représentée par son secrétaire exécutif @allanruizm https://t.co/izUCB8P7ba

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil