Accessibilité

retour en haut

Mai 2016

Près de 22 000 sites en service pour la 4G au 1er mai 2016

 

Au 1er mai 2016, 25 236 sites sont autorisés, dont 21 992 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. 

Les autorisations de sites 4G accordées au cours du mois dernier sont en hausse de 2,3 %.

  • 16 592 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 4,7 % sur un mois).  
  • 10 928 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 5,3% sur un mois). 
  • 17 396 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 1,2 % sur un mois).

 

6 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz, disponible dans certaines zones depuis le 6 avril dernier pour le déploiement du très haut débit mobile.

 

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit : 

  1. Orange (8 747 sites)
  2. Bouygues Telecom (7 814 sites)
  3. Free Mobile (6 314 sites)
  4. Numericable-SFR (5 786 sites)

En avril, le premier site 4G en bande 700 MHz a été mis en service.

 

Pour en savoir plus :

 

 

Observatoire des déploiements 4G National

 

 

Observatoire des déploiements 4G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 3G National

 

 

Observatoire des déploiements 3G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 2G National

 

 

Observatoire des déploiements 2G Outre-Mer

 

 

Pour la 2G, la 3G et la 4G, l’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord). L’Observatoire recense ces informations pour chaque opérateur de réseau mobile : Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR.

Une distinction est faite en fonction de la bande de fréquence utilisée par l’installation radioélectrique :

  • Pour la 2G : entre GSM 900 MHz et GSM 1 800 MHz ;
  • Pour la 3G : entre UMTS 900 MHz et UMTS 2 100 MHz ;
  • Pour la 4G : entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz (refarming) et 2 600 MHz.

L’Observatoire comporte enfin, pour chaque type de service (2G, 3G et 4G) et par bande de fréquences, le nombre de supports autorisés.

Exemple : sur un pylône sont installées une antenne-relais de SFR et une antenne-relais de Bouygues Télécom. Le service est de l’UMTS 2 100 pour chaque opérateur. Ce cas sera compté comme suit : « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour SFR et « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour Bouygues Télécom. En revanche, il ne comptera que comme un unique support supplémentaire.

Les colonnes « Accord ANFR » décomptent tous les accords d’implantation délivrés par l’ANFR au 1er du mois considéré, déduction faite des abandons qui ont pu avoir lieu. Les sites qui font l’objet d’une simple déclaration, c’est-à-dire ceux qui présentent une puissance inférieure à 5W, ne sont pas comptabilisés.

ANFR a Retweeté

La réponse : 94% des Français équipés d'un smartphone l'utilisent quotidiennement 🔽 https://t.co/cVdsTO4Hch https://t.co/exRoateg6o

Au service régional de Nancy, réunion avec les antennistes sur la protection de la réception de la #TNT. https://t.co/woeLZ6Rg27

L’@anfr échange ce jour avec @AndorraTelecom sur les futurs projets de coordination des fréquences entre la principauté d’Andorre 🇦🇩 et la France 🇫🇷 pour le DAB+, la TNT et les réseaux mobiles 5G. #TNT #DABPlus #5G https://t.co/rRYvSX0L1E

Table ronde "Experimentation 5G" animée par Joëlle Gauthier @Pole_Systematic @anfr ➡️Conférence @G9Plus @SopraSteria_fr @nokia
"La 5G: Passons à l'action!' #5GNow #5G9plus https://t.co/OJz8xGKN59

ANFR a Retweeté

#ITUWRC identifies additional frequency bands for #5G https://t.co/t0FxsBSwaT https://t.co/m9q6Mrdf45

En direct de la CMR-19 ! La plénière est toujours en cours... Un thread pour donner les principales conclusions adoptées #ituwrc https://t.co/1Oh1zDOccu

En route pour la plénière d’approbation des derniers textes de la CMR #ITUWRC https://t.co/Util4aGiGu

A partir du 1er juillet 2020 , l’affichage du DAS (tête , tronc et membre)sera renforcé et devra figurer sur l’ensemble des équipements radioélectriques. L'@anfr assurera le respect de cette nouvelle règlementation.

👉https://t.co/86dBrcuORB https://t.co/hqcRI2Yp6y

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil