Accessibilité

retour en haut

Juillet 2017

Plus de 31 000 sites 4G en service au 1er juillet  

Au 1er juillet, 35 874 sites sont autorisés par l’ANFR, dont 31 397 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. 

Au mois de juin, les autorisations de sites 4G ont poursuivi leur progression. Les mises en service ont été particulièrement soutenues : les demandes d’autorisations des sites 4G se sont accrues de 2,2 % (2,1 % pour mai 2017), et les mises en service de sites 4G ont augmenté de 3,4 % (2 % le mois dernier).        

En France, 5 bandes de fréquences permettent désormais de fournir un service 4G :

  • 1 066 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz (+ 8,1 % sur un mois) ;
  • 27 653 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 3,8 % sur un mois) ;
  • 22 800 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 3,1 % sur un mois) ;
  • 25 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,1 GHz ;
  • 23 255 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 1,7 % sur un mois).

 

De nouvelles autorisations 4G ont été accordées dans la bande 2,1 GHz, historiquement utilisée pour les réseaux 3G. Ces déploiements font suite aux autorisations de l’ARCEP accordées à Bouygues Telecom et SFR le 13 juin dernier, du fait du principe de neutralité technologique prévu par le cadre réglementaire européen.

En bande 700 MHz, plus de 1 000 sites 4G sont désormais autorisés à être déployés en Ile-de-France, essentiellement pour Free Mobile. 

Outre-Mer, 1 608 antennes sont autorisées pour la 4G en application des décisions de l’ARCEP pour le déploiement de la 4G dans 5 zones géographiques :

  • 1 004 sites sont autorisés dans la bande 800 MHz ;
  • 1 248 sites sont autorisés dans la bande 1 800 MHz ;
  • 464 sites sont autorisés dans la bande 2,6 GHz.

 

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit : 

  1. Bouygues Telecom (12 935 sites, + 562 en juin) ;
  2. Orange (12 304 sites, + 698 en juin) ;
  3. SFR (12 223 sites, + 497 en juin) ;
  4. Free Mobile (8 352 sites, + 78 en juin).

 

Pour en savoir plus : 

Observatoire des déploiements 4G National

 

 

Observatoire des déploiements 4G Outre-Mer

 

 

Variation des supports sur le mois passé au niveau national

 

 

Variation des supports sur le mois passé en Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 3G National

 

 

Observatoire des déploiements 3G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 2G National

 

 

Observatoire des déploiements 2G Outre-Mer

 

 

Pour la 2G, la 3G et la 4G, l’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord). L’Observatoire recense ces informations pour chaque opérateur de réseau mobile : Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR.

Une distinction est faite en fonction de la bande de fréquence utilisée par l’installation radioélectrique :

  • Pour la 2G : entre GSM 900 MHz et GSM 1 800 MHz ;
  • Pour la 3G : entre UMTS 900 MHz et UMTS 2 100 MHz ;
  • Pour la 4G : entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz (refarming) et 2 600 MHz.

L’Observatoire comporte enfin, pour chaque type de service (2G, 3G et 4G) et par bande de fréquences, le nombre de supports autorisés.

Exemple : sur un pylône sont installées une antenne-relais de SFR et une antenne-relais de Bouygues Télécom. Le service est de l’UMTS 2 100 pour chaque opérateur. Ce cas sera compté comme suit : « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour SFR et « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour Bouygues Télécom. En revanche, il ne comptera que comme un unique support supplémentaire.

Les colonnes « Accord ANFR » décomptent tous les accords d’implantation délivrés par l’ANFR au 1er du mois considéré, déduction faite des abandons qui ont pu avoir lieu. Les sites qui font l’objet d’une simple déclaration, c’est-à-dire ceux qui présentent une puissance inférieure à 5W, ne sont pas comptabilisés.

Échange entre délégations francophones à Charm-el-Cheikh en préparation de la Conférence mondiale (#WRC19) qui débute lundi https://t.co/14WMTANpUH

L'@Anses_fr a rendu public son avis sur les émissions des téléphones portables utilisés près du corps.

➕ d'infos : https://t.co/hg4kRPEld3 #JAgisPourMaSanté

Connaissez-vous les 6 bons gestes à adopter pour réduire son exposition aux ondes émises ? ⤵️ https://t.co/rwqeePXayo

🔵 Les ministres de @Min_Ecologie, @MinSoliSante et de l’Economie et des Finances ont décidé d’engager des actions pour limiter l’exposition aux émissions de certains téléphones mobiles 👉 https://t.co/Va6qOp6xPt https://t.co/PbqGbQqNHr

[🗞Communiqué de presse] Dans une approche de précaution, le @gouvernementFR agit pour limiter l’exposition aux émissions de certains téléphones mobiles et mieux informer le public.
https://t.co/RGv9nF8GwU

#Recrutement 🧐

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

▶️Un(e) gestionnaire administratif et financier
▶️ Assistant (e) junior » en coopération institutionnelle et développement

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/ifE2xcKjpZ

ANFR a Retweeté

[Téléphones mobiles📱] L’@Anses_fr publie son expertise sur l’exposition aux téléphones mobiles portés près du corps et les effets sur la santé qui y sont liés.
https://t.co/Uww0K2fx4g https://t.co/9QmOW4nqq1

L’@anfr était présente ce matin à la présentation officielle du #tourdefrance2020 au Palais des Congrès de #Paris.
Le grand départ aura lieu à #Nice et nos équipes seront présentes sur place pour vérifier la bonne utilisation des fréquences 🚲. https://t.co/8tnYgFJpus

📶Première inauguration vendredi en #Corse d’un site multi-opérateurs #4G à #Vivario, pour étendre l’accès à l'internet mobile. Le service régional @anfr d’Aix-Marseille était présent aux côtés des élus, des représentants de l’État et des opérateurs. https://t.co/jjKpr4hTWl

L'@anfr publie une analyse de toutes les mesures réalisées à la demande de particuliers entre juin et décembre 2018 pour évaluer l’exposition due aux compteurs Linky.

Télécharger le rapport ici 👉 https://t.co/i5yotD1fAv https://t.co/Bqu168BP8U

#Recrutement

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

▶️Un(e) développeur:

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/7gGPgE1P7a

L’@anfr était présente ce matin à la 2ème édition de Médias en Seine, le 1er festival qui réunit celles et ceux qui construisent les médias de demain. Notre DG @gillesbregant a participé aux discussions sur le plateau Média Lab de l'information. #Echanger #Imaginer #Avancer https://t.co/r0ZLHeWVep

#5G à 26 GHz et @Paris2024 : deux projets naturellement complémentaires @anfr https://t.co/rL8pDP0BRw

ANFR a Retweeté

Direction la @citedessciences pour la présentation des plateformes d’expérimentations #5G  dans la bande 26 GHz, la bande des fréquences « millimétriques » (la bande prochainement attribuée est « la 3.5 GHz ») ! @DGEntreprises @Anses_fr @anfr @GouvernementFR @BrunoMaquart @anfr https://t.co/RVAkfyxxsz

L’ANFR informe du retrait du marché et du rappel du téléphone ECHO HORIZON LITE 📱. Des mesures réalisées dans le cadre de la surveillance du marché des terminaux ont en effet mis en évidence des valeurs de DAS tronc dépassant la limite autorisée.

👉 https://t.co/QcLWS65bsP https://t.co/wdKBpfvAa9

[#ObservatoireANFR]📱📊
En septembre, 35 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l’@ANFR dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep : 398 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er octobre.

👉 https://t.co/GSLvSga5Gj https://t.co/DMQjnWUjGd

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil