Accessibilité

retour en haut

Juillet 2017

Plus de 31 000 sites 4G en service au 1er juillet  

Au 1er juillet, 35 874 sites sont autorisés par l’ANFR, dont 31 397 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. 

Au mois de juin, les autorisations de sites 4G ont poursuivi leur progression. Les mises en service ont été particulièrement soutenues : les demandes d’autorisations des sites 4G se sont accrues de 2,2 % (2,1 % pour mai 2017), et les mises en service de sites 4G ont augmenté de 3,4 % (2 % le mois dernier).        

En France, 5 bandes de fréquences permettent désormais de fournir un service 4G :

  • 1 066 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz (+ 8,1 % sur un mois) ;
  • 27 653 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 3,8 % sur un mois) ;
  • 22 800 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 3,1 % sur un mois) ;
  • 25 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,1 GHz ;
  • 23 255 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 1,7 % sur un mois).

 

De nouvelles autorisations 4G ont été accordées dans la bande 2,1 GHz, historiquement utilisée pour les réseaux 3G. Ces déploiements font suite aux autorisations de l’ARCEP accordées à Bouygues Telecom et SFR le 13 juin dernier, du fait du principe de neutralité technologique prévu par le cadre réglementaire européen.

En bande 700 MHz, plus de 1 000 sites 4G sont désormais autorisés à être déployés en Ile-de-France, essentiellement pour Free Mobile. 

Outre-Mer, 1 608 antennes sont autorisées pour la 4G en application des décisions de l’ARCEP pour le déploiement de la 4G dans 5 zones géographiques :

  • 1 004 sites sont autorisés dans la bande 800 MHz ;
  • 1 248 sites sont autorisés dans la bande 1 800 MHz ;
  • 464 sites sont autorisés dans la bande 2,6 GHz.

 

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit : 

  1. Bouygues Telecom (12 935 sites, + 562 en juin) ;
  2. Orange (12 304 sites, + 698 en juin) ;
  3. SFR (12 223 sites, + 497 en juin) ;
  4. Free Mobile (8 352 sites, + 78 en juin).

 

Pour en savoir plus : 

Observatoire des déploiements 4G National

 

 

Observatoire des déploiements 4G Outre-Mer

 

 

Variation des supports sur le mois passé au niveau national

 

 

Variation des supports sur le mois passé en Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 3G National

 

 

Observatoire des déploiements 3G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 2G National

 

 

Observatoire des déploiements 2G Outre-Mer

 

 

Pour la 2G, la 3G et la 4G, l’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord). L’Observatoire recense ces informations pour chaque opérateur de réseau mobile : Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR.

Une distinction est faite en fonction de la bande de fréquence utilisée par l’installation radioélectrique :

  • Pour la 2G : entre GSM 900 MHz et GSM 1 800 MHz ;
  • Pour la 3G : entre UMTS 900 MHz et UMTS 2 100 MHz ;
  • Pour la 4G : entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz (refarming) et 2 600 MHz.

L’Observatoire comporte enfin, pour chaque type de service (2G, 3G et 4G) et par bande de fréquences, le nombre de supports autorisés.

Exemple : sur un pylône sont installées une antenne-relais de SFR et une antenne-relais de Bouygues Télécom. Le service est de l’UMTS 2 100 pour chaque opérateur. Ce cas sera compté comme suit : « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour SFR et « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour Bouygues Télécom. En revanche, il ne comptera que comme un unique support supplémentaire.

Les colonnes « Accord ANFR » décomptent tous les accords d’implantation délivrés par l’ANFR au 1er du mois considéré, déduction faite des abandons qui ont pu avoir lieu. Les sites qui font l’objet d’une simple déclaration, c’est-à-dire ceux qui présentent une puissance inférieure à 5W, ne sont pas comptabilisés.

Atelier @ITU pour préparer la #CMR19 : examen des évolutions réglementaires nécessaires aux plates-formes de haute altitude (HAPS) et utiles pour les projets Zephyr d’@Airbus et Stratobus de @Thales_Alenia_S #drone #satellite #WRC https://t.co/DeGtdSdgmc

[#Newsletter] 🗞️
Découvrez notre dernière lettre d'information! Au programme :
▶️ L'ANFR et les grands événements...
▶️ L'ordre du jour de la #CMR19: le WiFi dans les bandes 5GHz
▶️ Les enquêtes de l’ANFR
▶️ Masterclass sur la #5G à #StationF

👉https://t.co/SHbIt0q4Cl https://t.co/2Ll7jMijWa

Atelier UIT pour préparer la #CMR19 : soutien à la proposition européenne sur la #5G à 26 GHz protégeant la bande passive à 24 GHz. Une décision différente de la CMR affecterait durablement les capacités de prévision météorologique. https://t.co/HKjYzwaXMe

#Recrutement 🧐

L'@anfr recrute:

🌴 Un(e) Responsable de l'antenne de Nouvelle-Calédonie de l'Agence Nationale des Fréquences.

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/Z2uk04cK3q

Préparation de la #CMR19, réunion hier à Genève à l’@ITU des pays d’expression francophone : 60 inscrits en provenance de 17 pays. Échanges intenses sur les positions des trois organisations régionales : CEPT, UAT et ASMG. #WRC https://t.co/Tf9TZ3J065

[#ObservatoireANFR]📱📊
89 nouvelles stations #5G expérimentales ont été autorisées par l’ @ANFR en août dans la bande 3,5 GHz, pour un total de 208 #stations autorisées en France au 1er septembre.

👉https://t.co/p4lv20Khvw https://t.co/FSb8POD7Zv

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er septembre:
▶️@orange (19 851 sites, + 168 en août 2019)
▶️@SFR (17 946 sites, + 49)
▶️@bouyguestelecom (17 560 sites, + 203)
▶️@Free (13 246 sites, + 251).

👉 https://t.co/XFaOjIdlkg https://t.co/3oURH0Yp4W

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er septembre 2019, 47 845 sites #4G sont autorisés par l' @ANFR , en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

👉
https://t.co/1GP2WHZQCq https://t.co/AvNNIeMOdU

L’@ANFR publie les documents de référence soumis à la consultation publique relatifs à l'exposition du public aux #ondes électromagnétiques en #5G.

+ d'infos👉 https://t.co/f9Sa9BQl57 https://t.co/qkZtojibbz

#Recrutement 🧐

L'@anfr recrute:

▶️ Un(e) Gestionnaire administratif radiofréquences
▶️ Un(e) Technicien(ne) en radio fréquence
#Recrutement #jobs
👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/jVvvvu3qCa

Congratulations @loic_raymond, vous êtes le gagnant du #QuizzANFR de la semaine dernière.👏🥳🥳🥳 https://t.co/ZgnZCKvMbL

#QuizzANFR ?⁉️ 🙋‍♀️🙋‍♂️
A quelle famille de fréquences appartient le four micro-ondes?
👉https://t.co/SvV57M89uV https://t.co/cE8stiREIs

Discussions intenses à la #CPG d’Ankara pour prévenir des disparités régionales dans l’usage des futures bandes millimétriques #5G https://t.co/yTYThdM4rl

L’@anfr présente au #G7Biarritz pour réaliser la coordination de l’ensemble des fréquences hertziennes. L’Agence a géré toutes les fréquences utilisées pendant le sommet et a résolu tous les incidents signalés! #G7France #G7Biarritz @G7fr https://t.co/tXImJpwxZo

Les premiers téléphones portables GSM apparaissent en France en 1991!! bravo à @F0FYF qui remporte le jeu de cartes FRAMILY! 👏👏😎
#QuizzANFR https://t.co/LDLRQICSV6

#QuizzANFR ⁉️🙋‍♀️🙋‍♂️

A partir de quelle date les téléphones portable GSM apparaissent en France ?

📱 1988?
📱 1991?
📱 1993?

👉https://t.co/Ezc0A9ZQ9h https://t.co/4S4RgK9ekK

🗣️ On se prépare pour la rentrée ! 🗒️💻 #Entrepreneurs : les services publics vous attendent à @FrenchTechCtral ! Identifiez les acteurs-clés qui peuvent vous aider.
Prenez RDV sur notre site 👉 https://t.co/O8qrZ9vOAZ https://t.co/TovMa2DNQr

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil