retour en haut

Octobre 2017

Plus de 37 000 sites 4G autorisés par l’ANFR en France au 1er octobre

Au 1er octobre, 37 209 sites sont autorisés par l’ANFR, dont 32 815 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. 

Au mois de septembre, les autorisations et mises en service de sites 4G ont poursuivi leur progression :  les demandes d’autorisations des sites 4G se sont accrues de 1,2 %, et les mises en service de sites 4G ont augmenté de 1,7 %.

En France, 5 bandes de fréquences permettent désormais de fournir un service 4G :

  • 1 146 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz  (+ 0,6 % sur un mois) ;
  • 29 188 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 1,7 % sur un mois) ;
  • 24 715 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 2,8 % sur un mois) ;
  • 128 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,1 GHz (+ 34,7 % sur un mois) ;
  • 24 186 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 1,4 % sur un mois).

 

Outre-Mer, 1 757 antennes sont autorisées pour la 4G en application des décisions de l’ARCEP pour le déploiement de la 4G dans 5 zones géographiques : 

  • 1 130 sites sont autorisés dans la bande 800 MHz ;
  • 1 304 sites sont autorisés dans la bande 1 800 MHz ;
  • 562 sites sont autorisés dans la bande 2,6 GHz.

 

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit : 

  1. Bouygues Telecom (13 797 sites, + 525 en septembre) ;
  2. SFR (13 277 sites, + 527 en septembre) ; 
  3. Orange (12 935 sites, + 195 en septembre) ; 
  4. Free Mobile (8 920 sites, + 160 en septembre). 

Observatoire des déploiements 4G National

 

 

Observatoire des déploiements 4G Outre-Mer

 

 

Variation des supports sur le mois passé au niveau national

 

 

Variation des supports sur le mois passé en Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 3G National

 

 

Observatoire des déploiements 3G Outre-Mer

 

 

Observatoire des déploiements 2G National

 

 

Observatoire des déploiements 2G Outre-Mer

 

 

Pour la 2G, la 3G et la 4G, l’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord). L’Observatoire recense ces informations pour chaque opérateur de réseau mobile : Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR.

Une distinction est faite en fonction de la bande de fréquence utilisée par l’installation radioélectrique :

  • Pour la 2G : entre GSM 900 MHz et GSM 1 800 MHz ;
  • Pour la 3G : entre UMTS 900 MHz et UMTS 2 100 MHz ;
  • Pour la 4G : entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz (refarming) et 2 600 MHz.

L’Observatoire comporte enfin, pour chaque type de service (2G, 3G et 4G) et par bande de fréquences, le nombre de supports autorisés.

Exemple : sur un pylône sont installées une antenne-relais de SFR et une antenne-relais de Bouygues Télécom. Le service est de l’UMTS 2 100 pour chaque opérateur. Ce cas sera compté comme suit : « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour SFR et « +1 » dans la colonne UMTS 2 100 pour Bouygues Télécom. En revanche, il ne comptera que comme un unique support supplémentaire.

Les colonnes « Accord ANFR » décomptent tous les accords d’implantation délivrés par l’ANFR au 1er du mois considéré, déduction faite des abandons qui ont pu avoir lieu. Les sites qui font l’objet d’une simple déclaration, c’est-à-dire ceux qui présentent une puissance inférieure à 5W, ne sont pas comptabilisés.

#25AnsANFR🎂 #1jour1date Le 18 septembre 2003, l’@anfr commence à utiliser le Fonds de Réaménagement du Spectre (FRS) pour préfinancer les réaménagements de fréquences qui permettront la diffusion de la Télévision Numérique Terrestre #TNT 📺 en 2005. ©M.Chalvin https://t.co/lZ9CDrlj0w

#25AnsANFR🎂 #1jour1date 27 juillet 2002 : création du groupe 🇪🇺pour la politique du spectre #RSPG, composé d’experts sur la gestion des fréquences et qui conseille la ⁦@EU_Commission⁩. Ce groupe sera par la suite présidé par différentes personnalités de l’@anfr © M.Chalvin https://t.co/bnpEdzTDmU

La #5G peut-elle aussi perturber les aéroports français? En théorie, mais des précautions ont été prises. Explications dans cet article, avec @GillesBregant de @anfr et @GuillaumeFaury, patron d'Airbus https://t.co/W074Y5JKHt

#LeSaviezVous L’ANFR est présente sur le terrain en métropole, mais également Outre-Mer grâce à ses antennes locales déployées aux quatre coins du monde. Découvrez les missions de l'ANFR en Nouvelle-Calédonie ⤵️
https://t.co/BCgXEqzpuM https://t.co/JgR0SyUCuS

#25AnsANFR🎂 #1jour1date Le 14 mars 2001 : 1ère campagne de mesures de l’exposition aux ondes réalisée par l’@ANFR et publication de la première version du protocole national de mesures des ondes électromagnétiques.
©M.Chalvin https://t.co/iW01xZMmif

#recrutement 💼
L'@anfr recrute :
▶️ Un(e) Responsable d’Exploitation en Systèmes d’Information
▶️ Un(e) Chef(fe) de Projet Technique en Systèmes d’Information
▶️ Un(e) Chef(fe) de Projet Maîtrise d’ouvrage en Systèmes d’Information
📍 Maisons-Alfort
🆕 https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/GYI24OIZbT

📊📋L’accréditation COFRAC du laboratoire de l’@ANFR pour la mesure de l’exposition aux ondes a été renouvelée ! Un gage de rigueur et de fiabilité dans les mesures réalisées pour répondre aux interrogations de la population. Plus de détail ⤵️
https://t.co/LDRodS2NYY https://t.co/G55RQj8n1x

#25AnsANFR🎂 #1jour1date Le 1er janvier 2000, les activités réglementaires du service mobile maritime sont transférées à l’ANFR. Elle est désormais en charge du contrôle des équipements radios à bord des navires, indispensables à la sécurité des passagers. ©M.Chalvin https://t.co/bg0xhDHdiE

🌐💻Les accords de coordination satellite, mode d’emploi : l’ANFR a repris, malgré la crise sanitaire, l’organisation de réunions de coordination satellite avec les administrations étrangères. ⤵️
https://t.co/uBEWiZnead https://t.co/l5wTdrat0M

#25AnsANFR🎂#1jour1date Le 25 janv. 1999, l’ANFR publie le 1er Tableau National de Répartition des Bandes de Fréquences #TNRBF. Illustré par la grande frise du spectre, il précise les bandes et services auxquels les grands utilisateurs ont accès pour leurs missions. © M. Chalvin https://t.co/ws4hvN4cRI

« La CMR, à quoi ça sert ? » - La nouvelle série de l’ANFR qui explique chaque mois, dans sa newsletter, les grands enjeux de demain sur les communications sans fil, qui seront abordés lors de la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2023 (CMR-23) https://t.co/ImLqWpDNKw

#25ansANFR 🎂 #1jour1date🏆🇫🇷 Le 12 juillet 1998, la France remporte sa 1ère Coupe du Monde de football ! L’ANFR intervient lors de cet événement historique pour gérer et contrôler + de 6 000 fréquences, étiqueter 10 000 matériels pros et résoudre une centaine de brouillages. https://t.co/RjF2IM2wVT

Absolument! Et la coordination étroite entre @anfr et @Eutelsat_SA est désormais un aspect important dans la préparation des positions 🇨🇵. Actuellement, nous sommes d'ailleurs dans le cycle de préparation de la CMR23 @ITU . https://t.co/7VK5fRRRGP

#25ansANFR 🎂 #1jour1date Le 27 octobre 1997 débute la Conférence Mondiale des Radiocommunications (CMR) où, pour la 1ère fois, l’ANFR conduit la délégation française. Elle y joue un rôle important dans les conditions de protection des orbites des satellites. https://t.co/7rmmtdn1Ba

ANFR a Retweeté

Évolution du trafic #5G : l'@anfr fait le bilan▶️https://t.co/L4QxqzdaRs #CollTerr

#25AnsANFR🎂 #1jour1date Le 1/01/1997 est créée l'ANFR par le rapprochement de 4 structures : le Comité de coordination des télécommunications, le Service national des radiocommunications, une partie de la direction générale des postes et télécommunications et une équipe du CNET https://t.co/lDdU6ywxEy

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil