Accessibilité

retour en haut

Measuring SAR

 

La détermination du DAS nécessite l’utilisation d’une sonde de mesure, ce qui rend impossible les contrôles de conformité sur les êtres vivants. On a recours à un mannequin, dispositif simulant le corps humain. Ce mannequin a la forme d’une tête pour l’évaluation du DAS tête et d’un plan pour le DAS tronc. Il est rempli de liquide homogène simulant les tissus humains, en particulier vis-à-vis de l’échauffement.

exemple de téléphone placé contre le mannequin représentant la tête remplie de liquide (@DR)

Pour maintenir la confiance dans la mesure, le dispositif de mesure avec le mannequin est testé avant chaque essai avec des émissions créées par des antennes et des générateurs de laboratoire suivis au niveau métrologique. Les laboratoires sont d’ailleurs régulièrement contrôlés dans ses pratiques par une entité extérieure (en France le COFRAC) pour s’assurer d’un haut niveau de qualité.

Le système de mesure avec un équipement en test (@DR)

Le téléphone est placé par rapport au mannequin dans les positions fixées par les normes, en particulier à puissance maximale.

Mesure d’un équipement (dessous à 0.5cm)  (@DR)

Les capteurs évaluent l’exposition de la tête et du tronc par la mesure du champ électrique en recherchant le champ maximal moyenné sur 10 grammes dans le volume du mannequin.  

Cette phase de recherche nécessite de trouver le maximum dans tout le volume du mannequin considéré pour toutes les orientations du téléphone, toutes les technologies et modes de fonctionnement et toutes les fréquences lorsque le téléphone émet à pleine puissance. Si le téléphone peut fonctionner avec plusieurs émissions simultanées, ces cas sont pris en compte pour la recherche du maximum. Des évaluations par excès sont autorisées en sommant les contributions en supposant que le maximum se situe au même endroit. 

Dans le cadre d’une recherche de non-conformité les essais ne sont en général pas exhaustifs et des stratégies de mesure peuvent être mise en place pour identifier rapidement la configuration créant le maximum d’exposition.

 

Les DAS sont estimés avec un mobile émettant :

  1. à sa puissance maximale ;
  2. pendant 100 % du temps ;
  3. pour une durée totale de 6 mn. 

 

Les valeurs de DAS mesurées en laboratoire ne reflètent donc pas l’usage le plus courant d’un téléphone :

  • pour une communication vocale, le téléphone n’émet statistiquement qu’environ la moitié du temps, le téléphone n’émettant pas lors de l’écoute ; en outre, la durée moyenne des appels est inférieure à 6 minutes ;
  • pour un usage orienté données (internet ou vidéo), les durées d’utilisation sont plus longues, mais le téléphone émet rarement plus de 10 % du temps ;
  • enfin, pour tous les usages, le téléphone émet rarement à sa puissance maximale : la configuration des mesures de DAS (puissance maximale) ne se rencontre dans la réalité que dans des conditions très particulières, notamment lorsque le téléphone se trouve en limite de couverture (une seule barre pour l’icône qui symbolise la qualité de réception).

Comment #4G et #5G peuvent-elles coexister sur les mêmes fréquences ? C’est grâce au Dynamic Spectrum Sharing (DSS) qui permet un partage de la ressource par multiplexage temporel et de manière dynamique, pour en savoir + ⤵️
https://t.co/qoakhGMjB1 https://t.co/McqpiHET0M

Encore une enquête très intéressante de l'@anfr. Merci pour ce partage d'expérience ! https://t.co/GeLsdaiTdu

Croisons-les. J’attends maintenant que @anfr lance ses Gardiens du DAS de la Galaxie pour vérifier les émissions d’ondes des (exo)planètes, et puisse prendre des sanctions en cas de récidive ^^

https://t.co/ZcOzYJqIiT

https://t.co/WwPyXv0UCM

#LesEnquetesAnfr
L’attaque des robots : épilogue d’un mystérieux brouillage transfrontalier ! Ou comment un organisme en charge de la protection de l’environnement basé en Allemagne a récemment été victime de perturbations…
🤖 https://t.co/SwfTtxkirJ https://t.co/9D2vS4VYNc

[#Newsletter] 🗞️🗞️

🆕 Découvrez notre dernière lettre d'information!

👉 https://t.co/CqK6T40nxj https://t.co/K9aelDVnKU

6e de la série #focus : les bandes millimétriques pour la #5G représentent le nouveau territoire du spectre pour les communications mobiles. Elles apporteront un supplément de capacité dans des zones bien identifiées, les « hot spots »
https://t.co/E2mDnoxXK1 https://t.co/Av5Xng8j8J

5e de la série #focus : les bandes KU, KA et la Q/V sont les bandes dédiées à la connectivité par satellite. Elles sont de + en + exploitées pour l’accès haut débit par satellite et seront essentielles pour les nouvelles constellations non géostationnaires
https://t.co/ljoCLRdjL8 https://t.co/uByryuN99q

4e de la série #focus : la bande 6 GHz pour un accès futur en partage pour le #WiFi ou la #5G. La CMR de 2023 examinera les possibilités d’utilisation d’une partie de la bande pour la 5G en Europe, Afrique, Moyen-Orient et Asie Centrale. #CMR23
https://t.co/qaZyPYmHPL https://t.co/54wqgjdmlp

3e de la série #focus : les nouv. bandes pour le STI : 5850-5935 et 5795-5815 MHz – viennent renforcer les ressources en fréquences pour développer des systèmes de sécurité routière, le contrôle du trafic des 🚄 et de dvlpement des véhicules autonomes ⤵️
https://t.co/Yc3oGypmOA https://t.co/0CXcax2yLe

2e de la série #focus : la bande 3,5 GHz est la bande cœur pour le déploiement de la 5G en 🇪🇺. Elle commence tout juste en 🇫🇷 dans cette bande ! Les évolutions technologiques associées permettront à terme un gain en débit remarquable ⤵️
https://t.co/r2Zx97X54b https://t.co/5g90hHizW5

Cette semaine, l’@ANFR vous présente la série #focus sur les bandes de fréquences les plus convoitées du moment, où l’essentiel des enjeux liés aux communications sans fil sont focalisés… https://t.co/gVXZ12x5GL

L'@anfr publie ses premiers résultats concernant les mesures de #DAS « membres » réalisées sur 27 téléphones portables prélevés dans des points de vente en France. Le DAS de ces 27 téléphones est conforme à la réglementation.
https://t.co/s5sdMyQY4k https://t.co/m9VOEeNOVr

[Conseils personnalisés] #Fréquences #Startups, des questions sur le fonctionnement et l’accès à certains domaines ? L'@anfr et l'@Arcep vous éclairent sur leurs réglementations spécifiques
Prenez RDV (à distance)➡️ https://t.co/3noH8nr6Qb https://t.co/Mv6TN67oDa

#TousMobilisés👏 @bouyguestelecom, @orange, @SFR & @free inaugurent le premier site #4G #DCC du #NewDealMobile dans l’#Allier à Molles, avec @cedric_o, @JoelGiraud05, @Prefet03, @B_Peyrol, @LaurenceVanceu, les opérateurs et les élus locaux https://t.co/3VrdpPAkhK

#Lesaviezvous❓La gestion des fréquences radioélectriques est coordonnée au niveau🌐par l’@UIT. Depuis la 2e GM, l’essor spectaculaire de l’utilisation des fréquences rend ce travail de + en + complexe. Aujourd’hui, comment est organisé le spectre ? https://t.co/SVoEvA2jWd https://t.co/OV8ya67p13

L’#Allier comptait 632 sites tous opérateurs confondus au 30 septembre 2020. Parmi ces sites, 614 sites étaient équipés en #4G. Entre le 31 mars 2018 et le 30 septembre 2020, 224 nouveaux sites sont passés en 4G. #NewDealMobile
cc. @cedric_o @JoelGiraud05 @Prefet03 https://t.co/FQBZtLybCK

ANFR a Retweeté

📶 Inauguration du pylône #4G de Molles avec @JoelGiraud05.
Plan zone blanche 2003-2018 : 600 pylônes allumés. Grâce au #NewDealMobile, ce seront comme ici dans l’Allier, +2500 pylônes d'ici 2022. Un effort spectaculaire pour réduire la fracture territoriale. https://t.co/FduDox9UNp

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil