retour en haut

L'exposition crées par les terminaux

Le Comité est informé des résultats obtenus par l’ANFR sur l’exposition créée par les terminaux au travers de sa mission de contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques.

Dans le cadre de cette mission de contrôle, l’ANFR réalise des vérifications sur les téléphones portables mis sur le marché français et s’assure de la conformité de ces appareils à la réglementation. Elle procède à des prélèvements inopinés d’appareils sur les lieux de vente. Ces téléphones font ensuite l’objet de mesures de contrôle par des laboratoires accrédités, qui permettent à l’ANFR de s’assurer que les DAS sont conformes à la réglementation.

Les résultats du contrôle du débit d’absorption spécifique (DAS) des téléphones portables ont été présentés lors des réunions du CND.

Au CND de juin 2019, l’ANFR observe que 19 téléphones ont été analysés au second semestre 2018. Les DAS-tronc mesurés sur les téléphones conformes s’échelonnent de 0,579 W/kg à 2 W/kg pour une moyenne de 1,13 W/kg. Les DAS-tête, eux, oscillent pour les téléphones conformes entre 0,183 W/kg et 0,796 W/kg avec une moyenne de 0,55 W/kg. Un seul téléphone a été détecté comme non conforme (DAS-tronc supérieur à 2 W/kg).

Entre les réunions du CND de mars et de juin 2019, cinq téléphones se sont révélés non conformes. Tous ont fait l’objet d’une mise à jour logicielle pour réduire leur niveau d’émission. Un contrôle a permis de vérifier que le niveau d’émission était revenu dans la zone de conformité après cette mise à jour.

En outre, les mesures de l’ANFR ont permis pour la première fois de repérer un appareil (Xiaomi Redmi Note 5) dépassant la valeur limite du DAS-tête, avec 2,08 W/kg. Une mise à jour logicielle a ramené cette valeur à 0,356 W/kg.

Lors de la réunion du CND d’octobre 2019, on constate que 8 téléphones sur les 36 testés ne respectent pas le seuil maximal du DAS-tronc.

Le protocole consiste tout d’abord à entrer en procédure contradictoire avec le constructeur concerné. L’ANFR a ensuite le pouvoir de prononcer une sanction administrative (retrait du marché) ou financière, plafonnée à 7 500 euros. La quasi-totalité des dossiers sont actuellement clos à la suite d’une décision volontaire du constructeur.

Un point a été également fait en CND sur les dispositifs de réduction de puissance associés aux capteurs de proximité ou de mouvement. Certains membres se sont inquiétés de leur bon fonctionnement dans les diverses situations de la vie réelle et de leur fiabilité, une fois les téléphones vendus. L’ANFR reste attentive à ces dispositifs.

Plus d’informations sur le DAS 

 

 

@GillesBregant Bravo pour ces efforts d’information au public qui contribuent par la transparence à une plus grande confiance dans ces équipements essentiels.

Désormais, https://t.co/qJEHKcKuZJ propose une synthèse immédiate des émetteurs installés dans la commune, le département ou la région de votre choix ! https://t.co/vgo8vc1fCF

Découvrez le tutoriel mis à jour avec les nouvelles fonctionnalités de Cartoradio ! Les statistiques des sites par territoire peuvent être filtrées par techno, opérateur et/ou bande de fréquences.
📽️https://t.co/IfkR6s5ks2 https://t.co/aFJ22kvV7n

Le site https://t.co/QB1SHcVju2 de l’@anfr évolue ! Vous pouvez désormais consulter des statistiques sur les sites (notamment de téléphonie mobile) autorisés et mis en service par commune, département ou région. Plus d’infos :⤵️
https://t.co/vx5IAbzpl8 https://t.co/3vUJeoPrcf

L’@anfr vous invite à son 4e atelier des #fréquences sur le partage du spectre.
Échangez avec des experts sur les solutions de partage envisagées, pour faire face aux besoins ⬆️ en fréquences pour de nouvelles applications.
Infos et inscription : https://t.co/G5VmuUOxv3 https://t.co/ivA1wwA4uy

.@GillesBregant, DG de l'@anfr, intervient ce matin à la conférence du @ForumMediasMob « de la 5G à la Conférence Mondiale des Radiocommunications : actualités de l’ANFR ». #5G #CMR23 #WRC23 https://t.co/WNv6PSHGs9

#ekiden C’est le jour J pour nos sportifs de l’@anfr ! 3 équipes représentées à @EkidenParis ! Go go go !!! 💪🏃‍♀️🏃‍♀️🏃 https://t.co/eQukNuqDBb

Bravo aux équipes de l’@ANFR qui ont participé à l’#ekiden de Paris. https://t.co/pCqZDIVVhd

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er novembre :
@orange (27 020 sites, +105 en octobre)
@SFR (22 583 sites, +95)
@bouyguestelecom (22 374 sites, +203)
@free (20 872 sites, +162)

https://t.co/28e1VpDhX0 https://t.co/Y3HI4pCqTG

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 1er novembre 2021, 58 210 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer. https://t.co/10ma9wpPfH

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Sur les 30 092 sites 5G autorisés, 65,9% d’entre eux sont déclarés techniquement opérationnels selon les opérateurs, soit 19 824 sites allumés. Plus d’infos sur l’évolution de ces chiffres depuis janvier 2021.
https://t.co/QJ7vM1GJgv https://t.co/M5qpTZrOph

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 1er novembre , 30 092 sites #5G ont été autorisés en France par l’@anfr tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 2,6% p/r au mois dernier. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bandes de fréquences.
https://t.co/wvcsp58wfy https://t.co/T5gkzQZkQ5

#ConfANFR #5G Stephen Kerckhove, Délégué général d’@APEnvironnement, a souligné les effets psychosociaux du numérique, indiquant que «la 5G va encore accroître la dépendance aux smartphones, alors qu’un adolescent passe déjà plus de 6 heures en moyenne par jour devant un écran!» https://t.co/4HYcl7qaAB

🗣️ Michel Combot à la conférence #5G organisée par l'@anfr lors du @SalonSELIF : « La 5G va induire un changement fondamental dans la manière de concevoir nos réseaux. On réalisera un changement complet du réseau de manière déconcentrée. » https://t.co/Ex9fSN0vrm

O. Merckel de l’@Anses_fr précise que les travaux d’expertise menés sur la 5G et les effets des ondes sur la santé se font en collaboration avec l’ANFR, qui produit des études sur les caractéristiques techniques de la 5G et l’évaluation des niveaux d’exposition des populations. https://t.co/2mhv9eMCqK

F. Chaillan, Dir. de l’Aménagement num. à @grandparissud, cite les travaux menés avec l'ANFR pour identifier les niveaux des réseaux 📱 reçus dans son territoire: « l’appli ANFR #openbarres permet de récolter des données en #crowdsourcing qui vont optimiser la couverture mobile » https://t.co/bdlXSJtp0f