Accessibilité

retour en haut

ELF

Les antennes des émetteurs radioélectriques n’émettent pas de rayonnements extrêmement basse fréquence (quelques dizaines de Hz). Elles ne sont pas conçues pour cela. Elles sont conçues pour émettre pour la radiodiffusion (FM et TV) autour de quelques centaines de MHz (fréquence de l’onde porteuse), et pour la téléphonie mobile autour de quelques centaines à quelques milliers de  MHz (fréquence de l’onde porteuse voisine de 900 MHz, 1 800 MHz ou 2 100 MHz).

L’émission d’un rayonnement ELF ne doit pas être confondue avec la modulation d’un rayonnement hyperfréquence, qu’il soit FM, TV ou téléphonie mobile. C’est cette modulation du rayonnement hyperfréquence qui « contient » le signal à transmettre, que cette modulation soit analogique ou, sous forme codée, numérique. Sans modulation du rayonnement de l’onde porteuse, il n’y a pas de signal, donc pas de diffusion (TV, FM) ou pas de communication (téléphonie mobile).

Par ailleurs, le fonctionnement discontinu du téléphone portable GSM conduit l’alimentation de ce téléphone GSM à produire, lorsqu’il est en émission, un champ ELF de faible niveau à la fréquence de cette discontinuité, c’est-à-dire à 217 Hz.

Les alimentations des stations de base, GSM ou UMTS, comme tous les équipements électriques, qu’ils soient domestiques ou industriels, produisent des champs électromagnétiques, notamment avec une composante à 50 Hz. C’est pour cette raison qu’elles sont protégées (« blindées »), dans le cadre général des technologies du domaine de la compatibilité électromagnétique, qui n’est aucunement spécifique des équipements hertziens. Ce domaine répond à une réglementation fondée sur la directive européenne CEM 2014/30 et un corpus complet de normes harmonisées.

[#Fréquence5G]❓Vous avez des questions au sujet de la #5G ? Comment fonctionne cette nouvelle technologie, quel est son déploiement en France, comment contrôle-t-on son exposition ?…L’@ANFR vous répond ! Posez vos questions en réponse à ce tweet et nous y répondrons en vidéo👇 https://t.co/MbjHmoqXZb

En prévision de l’ouverture commerciale de la #5G, l’@anfr installe à #Bordeaux des capteurs de mesure afin de mesurer l’évolution de l’exposition du public aux ondes.

https://t.co/4h9LsiaqhV

"Malgré les obstacles, le déploiement de la #5G enregistre des débuts prometteurs" https://t.co/kxk27DQDkm via @zdnetfr

ANFR a Retweeté

Incendie d'un site TDF à Limoges : le feu est maîtrisé, 1,4 million de personnes privées de télévision et de radio

https://t.co/wcqlHHHM1g https://t.co/ANLwGuY4FG

ANFR a Retweeté

Répartition géographique et par bande de fréquences des sites #5G autorisés (données @anfr de janvier 2021) https://t.co/WDbzepKdJH

[ObservatoireANFR] 📱📊
La #5G creuse l’écart au démarrage : voici un graphe de l’observatoire qui compare les dynamiques d’autorisations 4G / 5G.

🆕https://t.co/XpkjLl9Rh7 https://t.co/DDLXVtfT4G

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole :
📶Orange (25 029 sites, + 634 entre le 1er déc. 2020 et le 6 janv. 2021)
📶SFR (21 374 sites, +545)
📶Bouygues Telecom (20 931 sites, +643)
📶Free (18 715 sites, +387)

🆕 https://t.co/vk6DStWUEf https://t.co/PQuwoAXkGt

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 7 janvier 2021, 55 102 sites #4G ont été autorisés par l'ANFR en 🇫🇷, tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 0,9 % p/r au mois dernier. L’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux mobiles en métrop. et DOM⤵️
https://t.co/YwkI0PnMPH https://t.co/rJ6nA7PISz

Au 7 janvier 2021, 18 039 sites #5G ont été autorisés par l'ANFR , tous opérateurs confondus, soit une augmentation de 16 % par rapport au mois dernier. Découvrez les cartes nationales des sites autorisés par opérateur et bande de fréquences :

🆕https://t.co/Sz2T5pdTMv https://t.co/nocX3SdszW

Le pôle de Brest de l’@anfr était représenté ce matin à l’inauguration du 1er site #4G multi-opérateurs à Botmeur dans le Finistère, aux côtés du Secrétaire d’Etat @cedric_O, des élus locaux, des représentants de l’Etat et des opérateurs @bouyguestelecom, @Orange, @SFR et @free. https://t.co/FrrpLdn2cJ

La lutte c. le changement climatique occupe une place de + en + importante au sein des instances en charge du spectre radioélectrique. La politique 🇪🇺 du spectre a engagé cette année une réflexion sur cette❓et a mis en place un questionnaire. + d'infos ⤵️
https://t.co/PaWJZgH8jV https://t.co/wfbOn9hxno

ANFR a Retweeté

Ce matin avec @RichardFerrand, nous inaugurons le pylône #4G de Botmeur. #Télétravail, #teleconsultation, #agriculture... grâce à l'accord entre l'État et les opérateurs, l'arrivée de la 4G va considérablement améliorer le quotidien des 216 Botmeuriens. https://t.co/uS2GAIk2OQ

#Revuescientifique Ce mois-ci, l’@anfr s’attèle au thème de « la mesure du temps ». Vaste programme ! Comment mesure-t-on le temps aujourd'hui ? Quel rôle jouent les fréquences ? Soyez incollable sur le sujet …. ⤵️
https://t.co/AJ5NaGUzGY https://t.co/O9YFLK8DLx

La CEPT vient d’approuver des fréquences supplémentaires pour le #WiFi en 6 GHz : une ressource additionnelle bienvenue dans un contexte sanitaire où le WiFi figure parmi les technologies essentielles pour la continuité de nos activités quotidiennes https://t.co/69Mc2fCP1a https://t.co/qelqexZByw

#LesMetiersANFR
« Nous sommes un peu des chefs d’orchestre et notre rôle est d’éviter les fausses notes ». Découvrez l’itw de C. DUPART et M. ERAUD qui travaillent sur les Grands Evénements pour assurer la cohabitation harmonieuse des fréquences ⤵️
https://t.co/HUm4DIzTMz https://t.co/F321LHFT7W

Avec la #5G, l’@ANFR va intensifier ses contrôles sur les DAS des téléphones portables : qu’est-ce que le #DAS ? Comment sont réalisées les mesures sur les nouveaux téléphones 5G ? Notre ingénieure Emmanuelle Conil explique la démarche pour @01net ⤵️ https://t.co/kEmCwRhlgc

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil