Accessibilité

retour en haut

Suez meters

Les compteurs d’eau communicants reposent sur une technologie différente de celle du compteur Linky. Ce dernier transmet des données par des courants porteurs en ligne (CPL), c’est-à-dire le long de câbles électriques : il n’est donc pas un émetteur radioélectrique. Le compteur d’eau Suez intègre en revanche un émetteur radio de faible puissance fonctionnant sur la fréquence 169 MHz. Cet émetteur transmet les index de consommation aux concentrateurs qui,  généralement installés sur des points hauts, stockent ces données et les communiquent aux services de supervision par le réseau de téléphonie mobile existant.

En pratique, le compteur d’eau n’émet pas la grande majorité du temps. La majeure partie des modules déployés sur le terrain sont programmés pour transmettre les données de consommation toutes les 6 heures. Ces trames sont composées d’une à trois impulsions très brèves de 120 ms. 

Deux types de mesures en situation réelle ont été réalisés :

  • une mesure in situ à un mètre du compteur d’eau : le niveau d’exposition moyenné sur 6 minutes (selon la norme) est de l’ordre de 0,04 V/m. Les valeurs maximales « crêtes », c’est-à-dire celles mesurées uniquement lors des émissions de 120 ms, sont de l’ordre de 1,15 V/m. 
  • des mesures in situ sur une durée de 24h, pour vérifier le comportement cyclique des émissions du compteur :

    • à un mètre du compteur, dans une buanderie, on retrouve des niveaux mesurés similaires : entre 0,03 et 0,04 V/m en moyenne sur une durée de 6 minutes, et des niveaux crêtes maximum relevés d’environ 1,2 V/m ;
    • à un peu plus de 4 m du compteur, dans une pièce d’habitation : le niveau d’exposition « crête » est très fortement atténué, il est de l’ordre de 0,3 V/m. Cette atténuation est principalement due à la distance.  

 

Les niveaux mesurés d’exposition aux ondes des compteurs d’eau sont donc faibles. Ils sont très inférieurs à la valeur limite réglementaire fixée par décret, qui est de 28 V/m pour la fréquence d’émission de 169 MHz.

 

Pour en savoir plus : 

ANFR a Retweeté

Répartition géographique et par bande de fréquences des sites #5G autorisés (données @anfr de janvier 2021) https://t.co/WDbzepKdJH

[ObservatoireANFR] 📱📊
La #5G creuse l’écart au démarrage : voici un graphe de l’observatoire qui compare les dynamiques d’autorisations 4G / 5G.

🆕https://t.co/XpkjLl9Rh7 https://t.co/DDLXVtfT4G

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole :
📶Orange (25 029 sites, + 634 entre le 1er déc. 2020 et le 6 janv. 2021)
📶SFR (21 374 sites, +545)
📶Bouygues Telecom (20 931 sites, +643)
📶Free (18 715 sites, +387)

🆕 https://t.co/vk6DStWUEf https://t.co/PQuwoAXkGt

[#ObservatoireANFR] 📱📊
Au 7 janvier 2021, 55 102 sites #4G ont été autorisés par l'ANFR en 🇫🇷, tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 0,9 % p/r au mois dernier. L’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux mobiles en métrop. et DOM⤵️
https://t.co/YwkI0PnMPH https://t.co/rJ6nA7PISz

Au 7 janvier 2021, 18 039 sites #5G ont été autorisés par l'ANFR , tous opérateurs confondus, soit une augmentation de 16 % par rapport au mois dernier. Découvrez les cartes nationales des sites autorisés par opérateur et bande de fréquences :

🆕https://t.co/Sz2T5pdTMv https://t.co/nocX3SdszW

Le pôle de Brest de l’@anfr était représenté ce matin à l’inauguration du 1er site #4G multi-opérateurs à Botmeur dans le Finistère, aux côtés du Secrétaire d’Etat @cedric_O, des élus locaux, des représentants de l’Etat et des opérateurs @bouyguestelecom, @Orange, @SFR et @free. https://t.co/FrrpLdn2cJ

La lutte c. le changement climatique occupe une place de + en + importante au sein des instances en charge du spectre radioélectrique. La politique 🇪🇺 du spectre a engagé cette année une réflexion sur cette❓et a mis en place un questionnaire. + d'infos ⤵️
https://t.co/PaWJZgH8jV https://t.co/wfbOn9hxno

ANFR a Retweeté

Ce matin avec @RichardFerrand, nous inaugurons le pylône #4G de Botmeur. #Télétravail, #teleconsultation, #agriculture... grâce à l'accord entre l'État et les opérateurs, l'arrivée de la 4G va considérablement améliorer le quotidien des 216 Botmeuriens. https://t.co/uS2GAIk2OQ

#Revuescientifique Ce mois-ci, l’@anfr s’attèle au thème de « la mesure du temps ». Vaste programme ! Comment mesure-t-on le temps aujourd'hui ? Quel rôle jouent les fréquences ? Soyez incollable sur le sujet …. ⤵️
https://t.co/AJ5NaGUzGY https://t.co/O9YFLK8DLx

La CEPT vient d’approuver des fréquences supplémentaires pour le #WiFi en 6 GHz : une ressource additionnelle bienvenue dans un contexte sanitaire où le WiFi figure parmi les technologies essentielles pour la continuité de nos activités quotidiennes https://t.co/69Mc2fCP1a https://t.co/qelqexZByw

#LesMetiersANFR
« Nous sommes un peu des chefs d’orchestre et notre rôle est d’éviter les fausses notes ». Découvrez l’itw de C. DUPART et M. ERAUD qui travaillent sur les Grands Evénements pour assurer la cohabitation harmonieuse des fréquences ⤵️
https://t.co/HUm4DIzTMz https://t.co/F321LHFT7W

Avec la #5G, l’@ANFR va intensifier ses contrôles sur les DAS des téléphones portables : qu’est-ce que le #DAS ? Comment sont réalisées les mesures sur les nouveaux téléphones 5G ? Notre ingénieure Emmanuelle Conil explique la démarche pour @01net ⤵️ https://t.co/kEmCwRhlgc

#recrutement 🧐
L'ANFR recrute :

▶️ Un(e) Chargé(e) de la qualité comptable
▶️ Un(e) gestionnaire administratif(ve) et financier(e)

🆕 https://t.co/LAMNBN8pBB https://t.co/h5KpYgKv6o

✨✨✨ L’@anfr vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2021.
Très belle nouvelle année à toutes et tous ! 😀🎉 #BonneAnnée2021 https://t.co/K6iAzH5iWZ

Comment connaître l'emplacement des antennes #5G ? (via @anfr )https://t.co/TYCJ4bXStH

#5G à Bordeaux : l’@anfr installe des capteurs pour mesurer l’évolution de l’exposition aux ondes lors des prochains déploiements commerciaux #transparence https://t.co/51yV7PFn2c https://t.co/uggsMzZF9V

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil