Accessibilité

retour en haut

GSM-R Interference

Le GSM du rail ou « GSM-R » est un standard de communication sans fil développé spécifiquement pour les applications et les communications ferroviaires. Il est en cours de déploiement par SNCF-Réseau sur le territoire national et est destiné à couvrir les 15 000 km de lignes les plus importantes du réseau ferré national. S’y ajouteront, d’ici fin 2017, quatre lignes à grande vitesse en cours de construction.

Le GSM-R permet aux agents de conduite (en cabine) ou aux agents de maintenance de communiquer entre eux (appels de groupe) ou avec les régulateurs du trafic ferroviaire. C’est notamment via le GSM-R que peut être diffusée l’alerte radio, qui permet en cas d’urgence l’arrêt de l’ensemble des circulations ferroviaires dans une zone donnée.

Le GSM-R utilise la bande de fréquences 876/880-921/925 MHz, adjacente à celles des réseaux mobiles ouverts au public 2G ou 3G autorisés en bande 900 MHz. Du fait de cette proximité, la cohabitation entre les réseaux déployés par SNCF Réseau et les réseaux des opérateurs mobiles rencontre des difficultés depuis plusieurs années. En effet, les terminaux de cabine GSM-R, conçus à l’origine pour capter également les signaux des réseaux commerciaux, peuvent être perturbés (création de produits d’intermodulation au sein du terminal) dans les zones où la couverture mobile est la plus dense.  

Dans le contexte du déploiement du GSM-R sur le réseau ferré national, et à la suite de l’alerte déclenchée, fin 2013, par la perturbation du GSM-R du tram-train de Bondy (T4), Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat en charge du Numérique, et Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat en charge des Transports, ont demandé à l’ANFR de proposer, à court terme, des solutions permettant de garantir la sécurité des circulations ferroviaires dans les zones présentant des risques d’interférences.

Un groupe de travail piloté par l’ANFR et associant l’ensemble des parties concernées par la coexistence entre les réseaux mobiles 900 MHz et le GSM- R a été constitué pour mener une analyse commune de la situation et identifier des solutions.

Les travaux du groupe ont fait apparaître que la mise à niveau des terminaux de cabine, conformément aux récentes évolutions de la norme ETSI relatives aux modules radio GSM-R, permettrait de réduire très significativement le risque de perturbation de la réception GSM-R par les produits d’intermodulation (IM3). La mise en œuvre opérationnelle de cette solution nécessite néanmoins un délai incompressible, lié notamment aux phases de sélection par les entreprises ferroviaires du fournisseur, de livraison des équipements et d’intégration de la solution dans les motrices. Le groupe de travail a donc conclu à la nécessité d’organiser, dans l’intervalle, des procédures de coordination renforcée entre acteurs ferroviaires et opérateurs mobiles publics.

Deux procédures ont été proposées et testées, en mode pilote, depuis le 1er janvier 2016 :

  • une procédure de coordination renforcée, entre parties prenantes, en amont de l’accord d’implantation des sites, visant à anticiper les risques de perturbation de la réception GSM-R lors de l’implantation ou de la modification d’une station mobile 900 MHz à proximité des voies équipées de réseau GSM-R ; 
  • une procédure corrective visant à remédier sans délai aux cas de perturbation constatés de la réception GSM-R, depuis leur analyse jusqu’à la vérification de l’efficacité de la solution mise en œuvre. 

 

Cette phase pilote a validé les modalités d’une coordination préventive et corrective, applicables durant la phase transitoire. 

Retrouvez ci-dessous les documents relatifs à cette expérimentation :

ANFR a Retweeté

La réponse : 94% des Français équipés d'un smartphone l'utilisent quotidiennement 🔽 https://t.co/cVdsTO4Hch https://t.co/exRoateg6o

Au service régional de Nancy, réunion avec les antennistes sur la protection de la réception de la #TNT. https://t.co/woeLZ6Rg27

L’@anfr échange ce jour avec @AndorraTelecom sur les futurs projets de coordination des fréquences entre la principauté d’Andorre 🇦🇩 et la France 🇫🇷 pour le DAB+, la TNT et les réseaux mobiles 5G. #TNT #DABPlus #5G https://t.co/rRYvSX0L1E

Table ronde "Experimentation 5G" animée par Joëlle Gauthier @Pole_Systematic @anfr ➡️Conférence @G9Plus @SopraSteria_fr @nokia
"La 5G: Passons à l'action!' #5GNow #5G9plus https://t.co/OJz8xGKN59

ANFR a Retweeté

#ITUWRC identifies additional frequency bands for #5G https://t.co/t0FxsBSwaT https://t.co/m9q6Mrdf45

En direct de la CMR-19 ! La plénière est toujours en cours... Un thread pour donner les principales conclusions adoptées #ituwrc https://t.co/1Oh1zDOccu

En route pour la plénière d’approbation des derniers textes de la CMR #ITUWRC https://t.co/Util4aGiGu

A partir du 1er juillet 2020 , l’affichage du DAS (tête , tronc et membre)sera renforcé et devra figurer sur l’ensemble des équipements radioélectriques. L'@anfr assurera le respect de cette nouvelle règlementation.

👉https://t.co/86dBrcuORB https://t.co/hqcRI2Yp6y

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil