retour en haut

Actualité

La coordination des satellites

31/10/2019

La prévention des brouillages susceptibles de se produire entre des satellites relevant de deux pays différents repose sur une procédure de coordination internationale. Celle-ci se déroule avant la notification au Bureau des radiocommunications ou la mise en service d’une assignation de fréquence. 

Un opérateur qui souhaite utiliser une fréquence dans l’espace doit ainsi s'adresser à son administration nationale. Cette dernière doit obtenir l'assentiment de toutes les administrations dont les fréquences, déjà inscrites auprès de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), pourraient être affectées par cette utilisation. En cas de difficultés, il appartient aux administrations de les résoudre par des négociations.

La France gère actuellement 752 inscriptions auprès de l’UIT, et arrive ainsi en deuxième position, juste derrière les États-Unis. 

Figure 1 Nombre de demandes d’assignations de fréquences satellitaires par administration dans les bandes : 

  • dans les bandes non-planifiées ;
  • dans les bandes planifiées du service fixe par satellite (appendice 30B) ;
  • du service de radiodiffusion par satellite (appendices 30/30A)


Pour mener à bien ces négociations, la France a organisé récemment une série de réunions de coordination avec des administrations étrangères : Fédération de Russie (mai 2018), Malaisie (octobre 2018), Indonésie (décembre 2018), Émirats Arabes Unis (janvier 2019), Pakistan (1) (février 2019), Papouasie Nouvelle-Guinée (mai 2019), Grèce (1) (mai 2019), Oman (juin 2019), Norvège (septembre 2019), Canada (septembre 2019) et Royaume-Uni (mars 2018 (1) et octobre 2019).

Les trois dernières réunions de coordination ont permis de faire le point sur la coordination de fréquences satellitaires : 

  • de projets de constellations non-géostationnaires : OneWeb (F, GB, CAN), O3b (F, GB), SpaceX (NOR), Telesat (CAN), Kepler (CAN) ; ces projets sont en effet les plus avancés dans leurs procédures auprès de l’UIT ;
  • de projets des industriels français : Thalès Alenia Space (F) et Airbus (F).


Certaines de ces négociations bilatérales avaient déjà fait l’objet de nombreux échanges entre opérateurs. Pour d’autres, les opérateurs se rencontraient formellement pour la première fois. Lorsque c’était nécessaire, certaines administrations ont convenu de points de rencontre réguliers.

Ces réunions ont constitué une étape importante dans la préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-19), qui s’est ouverte le 28 octobre à Charm el-Cheikh en Egypte. Il s’agissait en effet de s’assurer, au moment de stabiliser de nouvelles règles applicables à tous les opérateurs, qu’il n’y ait aucune volonté de thésaurisation des fréquences de la part de certains acteurs, et que la coordination satellite progresse dans un esprit de bonne volonté et de coopération. La CMR-19 pourra alors sereinement fixer les échéances liées au déploiement des grandes constellations de satellites non-géostationnaires.

(1) Les trois réunions marquées (1) concernaient un sujet précis et un seul opérateur pour chaque administration.

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er août :
@orange (28 403 sites, + 166 en juillet)
@SFR (23 631 sites, + 135)
@bouyguestelecom (23 413 sites, + 96)
@free (22 262 sites, + 115)

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/s6m0E8Ogd2

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 61 131 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/vThOwiSN85

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Les déploiements #5G en bande 3,5 GHz continuent leur ⬆️ soutenue et rejoignent ceux en bande 700 MHz, qui étaient jusque-là plus importants en terme de sites autorisés.
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/LwtyQx9UKr

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 35 311 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 2.2 % par rapport au 1er juillet. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bande de fréquences
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/00SwC59tAb

Pour fêter ses 25 ans, l'@anfr publie un passionnant recueil de 146 pages détaillant « 25 de ses enquêtes les plus marquantes menées en ville, en montagne, à la campagne et même en pleine mer » en matière de brouillages d'ondes.
Petit florilège @nextinpact
https://t.co/DYkLn6FVTR

Encore une belle enquête de l' @anfr à lire absolument ! https://t.co/FVe2k7yHig

#LesenquêtesANFR
Les brouillages ont plus d’un tour dans leur sac 👜 !
Nouvelle enquête de l’ANFR : cette fois-ci, elle nous transporte à Albertville où nos experts ont mis fin au brouillage d’un réseau mobile par un accessoire au premier abord totalement inoffensif...⤵️ https://t.co/zxIbE8HwL6

ANFR a Retweeté

En collaboration avec @anfr, l'attaché technique a contrôlé la bonne diffusion des médias 📻 et 📺 diffusés à partir du site de la Croix de Beauregard, qui dessert #LaClusaz https://t.co/TOvVcnyjwJ

[#PODCAST] La #5G va-t-elle faire exploser notre exposition aux ondes ? Qu'est-ce-que le débit d’absorption spécifique #DAS d'un téléphone ? Réponses avec les experts de l' @anfr ➡️ https://t.co/Jx8tDgFMxN #CODESCONSO https://t.co/UksR1TeRPp

📶📱 L’@anfr prend acte de la mise à jour, par la société @Xiaomi du téléphone Redmi Note 9 Pro, à la suite d’un dépassement de la valeur limite de #DAS « membre »

🆕 https://t.co/0b7QKv1lWD https://t.co/nzpzISqQlO

ANFR a Retweeté

Complémentaire de l'Observatoire des Ondes 〰️ découvrez comment utiliser #Cartoradio, l’outil de l'@anfr qui permet de connaitre l’emplacement exact des antennes en #France 🇫🇷 et les mesures d'exposition aux #ondes ⤵️ https://t.co/rwOlR4TCaj

L’ANFR a reçu 2 nouvelles demandes d’autorisation d’exploitation d’assignations de fréquence. Elles ont été déposées par la société @Eutelsat_SA pour des systèmes satellitaires aux positions orbitales 70,5° EST et 65° OUEST. Des commentaires peuvent être envoyés jusqu’aux 2-3/09 https://t.co/pSknexHa1M

L’@anfr était représentée au groupe de travail 5B (GT-5B) de l’@ITU pour défendre les positions françaises lors des discussions de préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-23) qui aura lieu à Dubaï en novembre 2023 #WRC23

https://t.co/4PH8GREAOp https://t.co/0X5N8mcd6e

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil