Accessibilité

retour en haut

Our missions

L’ANFR assure la gestion des fréquences pour les réseaux professionnels et utilisations temporaires en application des dispositions de l’article R20-44-11 (11°) du code des postes et des communications électroniques. Cette activité s’effectue notamment dans le cadre d’une convention avec l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP). 

Cela recouvre :

  • La gestion des fréquences utilisées par les réseaux mobiles professionnels, désignés sous le sigle PMR (Professional Mobile Radio). Lors d’une nouvelle demande, une fois traités les aspects administratifs et techniques, chaque dossier est transmis à l’ARCEP pour se voir attribuer une Autorisation d’Utilisation de Fréquences (AUF) délivrée de façon générale pour une durée de 5 ans (au 31 décembre de l’année). L’Agence reste ensuite chargée du suivi de cette autorisation lorsque le titulaire effectue une demande de modification, voire d’abrogation.
  • La gestion des fréquences utilisées à titre temporaire, pour une durée inférieure à deux mois, comme celles utilisées par exemple pour les liaisons vidéo mobiles mises en œuvre lors d’événements sportifs, culturels, ou pour les chantiers mobiles temporaires, … 
  • Plus largement, la gestion de l’ensemble des fréquences dans les bandes inférieures à 470 MHz, incluant les liaisons d’abonnés isolés ou du service de radiorepérage.

 

Les réseaux PMR se distinguent des réseaux mobiles ouverts au public « classiques » (de 2ème, 3ème ou 4ème génération) qui fonctionnent dans des bandes de fréquences spécifiques destinées à cet usage et qui font l’objet d’une gestion directe par l’ARCEP. 

Plus concrètement, ces activités PMR incluent :

  • L’identification des fréquences permettant de répondre aux demandes formulées et la définition des conditions techniques d’utilisation associées.
  • Les actions nécessaires de coordination nationale auprès des autres affectataires et de coordination internationale si nécessaire.
  • L’obtention de l’accord d’implantation des stations ou leur déclaration et l’enregistrement des assignations de fréquences dans les bases notariales tenues par l’ANFR et par l’UIT.
  • La préparation des AUF en vue de leur attribution par décision de l’ARCEP.
  • La notification aux titulaires d’autorisation des conditions de renouvellement ou des motifs de refus de renouvellement de leurs autorisations.
  • La gestion des migrations de fréquences de réseaux PMR suite à décision de l’ARCEP de transfert de certaines sous-bandes de fréquences à destination d’autres utilisations ou d’autres affectataires.
  • La préparation des données nécessaires en vue de la facturation des redevances d’utilisation de fréquences pour lesquelles le président de l’ARCEP est ordonnateur. Dans ce cadre, cela recouvre les fréquences des réseaux PMR < 470 MHz qui sont alloties, les fréquences PMR expérimentales et toutes les fréquences > 470 MHz.
  • L’information des utilisateurs de fréquences et des industriels concernés sur les conditions d’utilisation des fréquences.
  • L’ANFR assure également la gestion des autorisations attribuées et participe à l’information des utilisateurs de fréquences et des industriels concernés sur les conditions d’utilisation des fréquences.

 

En ce qui concerne la facturation des réseaux PMR, le directeur général de l’ANFR est ordonnateur des redevances relatives aux autorisations d’utilisation de fréquences assignées inférieures à 470 MHz, en application des dispositions prévues par l’article 15 du décret n°2007-1532 modifié (fréquences assignées < 470 MHz). 

Les redevances d’utilisation de fréquences sont constituées d’une redevance de gestion et d’une redevance de mise à disposition. À ce titre, l’ANFR prépare les données nécessaires et calcule les montants à facturer. L’ANFR gère les demandes d’informations et les éventuelles réclamations associées à la facturation.

La facturation des redevances de gestion et d’utilisation de fréquences est calculée en application des dispositions réglementaires prévues dans le décret n°2007-1531 et le décret n°2007-1532 modifié du 24 octobre 2007. Les titres de perception issus du traitement du calcul des redevances sont transmis par le système CHORUS à la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) qui assure la prise en charge et le recouvrement des titres par l’intermédiaire de la Direction des Créances Spéciales du Trésor (DCST) de Châtellerault. Les montants recouvrés sont versés au budget général de l’État. 

Les redevances annuelles au titre de l’année en cours sont payables avant le 15 avril, ou à la date de mise à disposition de la fréquence s’agissant d’une nouvelle attribution. Le montant des redevances d’utilisation des fréquences radioélectriques est calculé selon le mode du pro rata temporis au nombre de jours pour un seuil minimum de 15 € ou dans le cas des fréquences utilisées à titre temporaire pour un seuil minimum de facturation de 100 € .

Suite à la mise en place de CHORUS et en accord avec la DCST, la facturation au titre de l’année en cours est assurée en début février et suivie par de nombreuses facturations complémentaires en cours d’année, notamment pour les fréquences utilisées à titre temporaire ou pour les nouvelles autorisations ou renouvellements survenant dans l’année. 

Le 36e Congrès de l’@AnemMontagne commence aujourd’hui, le DG de l’@anfr, @gillesbregant, interviendra tout à l’heure au cours de la table ronde « Transition numérique : impact environnemental, énergétique et sociétal » #congresANEM #numerique https://t.co/APvqKTgsEb

Contrôler pour rassurer, expliquer pour convaincre @Siecledigital #5G @cedric_o https://t.co/Fop4bVNewz @anfr

Excellents échanges sur les fréquences de la #5G, les usages, les services, le déploiement et les enjeux à venir avec @gillesbregant, @cedric_, @sorianotech, @olivierbabeau, @lhofde, @michaeltrabbia et @huillvaquero . #5GConference https://t.co/nCpOLuXuUZ

@anfr Gilles Bregant : "la bande 3.5 est bien connue via boucle locale radio. Et très proche des autres bandes mobiles.
Bandes millimétriques ciblées 2022-23, donc on a du temps pour étudier. Elles pénètrent moins." #5GConference @EchosTechMedias https://t.co/fcWGRUQ91k

La troisième table ronde commence, @gillesbregant, DG  de l’@anfr,  intervient sur « L’arrivée de la #5G : technologie, bénéfices et déploiement ». #5Gconference #frequences https://t.co/P3UX6ztRF0

L’Anfr est présente ce matin à la Conférence 5G, un évènement  organisé par @EchosParisien_E en partenariat avec @tdfgroupe,  @oronge et l’@anfr. #5GConference https://t.co/tu7fj8sFQx

[#5GConference] - "Les innovateurs font partie de notre histoire. La #5G ce sont des innovations et des gains de productivité essentiels dans de nombreux domaines."
@cedric_o, Secrétaire d'Etat chargé de la transition numérique des communications électroniques @Economie_Gouv https://t.co/IOepaZKXl1

ANFR a Retweeté

Contrôle d’une antenne #5G expérimentale Place de la Bourse à Paris.
-Valeur mesurée : 0,4 V/m
-Valeur limite : 61 V/m
Nous passons de 3066 contrôles du niveau d’exposition aux ondes en 2019 à 6500 en 2020. Une majorité se fera à la demande des maires et des associations. https://t.co/zzobTTk5jN

ANFR a Retweeté

5G : @cedric_o et l'@anfr choisissent ART-Fi pour la mesure des ondes émises par les smartphones et appareils connectés :

https://t.co/vUusGfL6NB
#5G #testing #newtech #wirelesscommunications #healthcare #mobile #phones https://t.co/5HBkL5D6jU

« S’il n’y a pas d’utilisateurs, les antennes 5G ne sont pas émettrices » ⁦@anfr⁩ . Et la, téléphone en main, les niveaux d’émission sont très loin des maximum autorisés. https://t.co/8gim1loUlv

ANFR a Retweeté

2️⃣ Renforcement du contrôle de la puissance des antennes
À la demande du @gouvernementFR, l'@anfr a engagé un plan d’augmentation des contrôles, qui passeront à 6500 en 2020 et 10 000 en 2021.
➡️ Avec le lancement de la #5G, l’ANFR va réaliser 4800 mesures spécifiques.

ANFR a Retweeté

1️⃣ Renforcement du contrôle des terminaux
Le @gouvernementFR a demandé à l’@anfr de renforcer son programme de contrôle des téléphones portables :
➡️ Le nombre de contrôles de terminaux sera doublé en 2021 par rapport à 2019 👉 passant de 70 à 140 #5G

ANFR a Retweeté

Les associations d’élus et le comité de dialogue seront associés à ce plan de contrôle #5G et les mesures seront rendues publiques ici 👉https://t.co/nAUc4e70b0 https://t.co/FncF7DtD5d

ANFR a Retweeté

Suite du déplacement de @cedric_o et @GillesBregant (@anfr), place de la Bourse, pour une mesure d’exposition de l’antenne 5G placée sur le toit de l’@afpfr. https://t.co/SdXAQ0STiY

Démonstration d’une mesure #5G par l’@anfr, place de la Bourse, face au bâtiment de l’@afpfr en présence du secrétaire d’État au numérique @cedric_o et du maire de #ParisCentre @ArielWeilT. https://t.co/Vw76yYYZNG

ANFR a Retweeté

Le 15 septembre dernier, j'annonçais que les contrôles réalisés par l’@anfr sur le terrain seraient multipliés dans tous les territoires, pour plus de transparence.

👉 Aujourd'hui, à Maisons-Alfort au siège de l'ANFR, je détaille sa mise en oeuvre #5G ⤵️ https://t.co/GZPasTHR8W https://t.co/5NWIS4ThQW

Notre ingénieure Emmanuelle Conil explique au ministre les niveaux d’exposition reçus par l’antenne #5G : 0,5 V/m, la valeur limite dans la bande de fréquence concernée étant de 61 V/m https://t.co/mJMzrE7kpH

Test grandeur nature à #Paris de mesure d’exposition d’une antenne #5G en présence de @cedric_o et d’élus de #Paris https://t.co/TLjjC7nklI

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil