retour en haut

Les femmes et les hommes de l’Agence

L’ANFR au féminin

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l'ANFR met en lumière le travail de nos ingénieures et techniciennes : 3 témoignages de femmes qui exercent des missions techniques à l'ANFR !


Cécile BAILONI

Adjointe au chef du département radiodiffusion
Direction des conventions

 

Pouvez-vous brièvement raconter votre parcours ?

Après l’obtention de mon diplôme d’ingénieure en traitement du signal en 1999, j’ai été embauchée chez un fabricant de cartes à puce, pour lequel je développais des logiciels embarqués sur carte SIM. J’ai ensuite travaillé pour un opérateur de téléphonie mobile, notamment comme référente de tests de bout en bout. S’il y avait par exemple une modification sur le réseau, je devais vérifier qu’il n’y ait aucun impact pour les usages clients. Puis, toujours au sein de cet opérateur, j’ai œuvré sur la conformité des stations et des mobiles avec la réglementation concernant l’exposition aux ondes radioélectriques. C’est à ce moment que j’ai connu l’ANFR. J’ai rejoint le département radiodiffusion en 2015. J’ai d’abord été chargée du suivi des zones sensibles, les secteurs qui rencontrent des problèmes de réception de la TNT, pour après devenir l’adjointe au chef du département en juin 2017.

Qu’est-ce le département radiodiffusion ?

Le département s’occupe du traitement des réclamations liées aux problèmes de réception de la TNT, la télévision reçue par l’antenne râteau, sur l’ensemble de territoire français. Ces sollicitations émanent des téléspectateurs mais aussi des élus et des antennistes. Elles sont principalement reçues par le centre d’appels et l’assistance en ligne, environ 8 000 par mois. Nous recevons aussi des réclamations par voie postale, de l’ordre de 150 par mois. Nous sommes actuellement 17 personnes à traiter ces problématiques. 

Il s’agit d’analyser les demandes, pour identifier l’origine des perturbations afin de proposer des solutions de remédiations adaptées. Elles peuvent être individuelles, ajustées en fonction du plaignant, ou collectives dans le but d’améliorer la réception dans la zone touchée.  

Nous travaillons essentiellement à partir d’outils informatiques de simulations pour la couverture et brouillages. Les antennistes sont nos interlocuteurs privilégiés pour comprendre ce qu’il se passe sur le terrain. Nous travaillons étroitement avec le centre d’appels mais également avec d’autres services de l’Agence : le pôle 4G, la Direction de la planification et des affaires internationales, la communication et bien sûr nos collègues en région, tous les services régionaux et le centre de contrôle international de Rambouillet. Lorsque l’analyse théorique ne permet pas d’identifier l’origine des perturbations, leur expertise terrain est alors indispensable. Nous sommes aussi en lien avec le CSA, en charge du plan de fréquences, et les opérateurs de multiplex, c’est-à-dire les chaînes de télévision, et leurs diffuseurs qui mettent en œuvre les émetteurs et en assurent la maintenance.

Quelles sont vos missions quotidiennes ? 

En tant qu’adjointe, j’épaule mon responsable pour l’organisation des activités du département. Mon rôle principal est d’anticiper, gérer les priorités, répartir la charge de travail et d’être disponible en support pour les services de l’ANFR qui travaillent avec la presse, les élus et le centre d’appels. Je participe également à différent projets, notamment d’optimisation de nos processus et de nos outils. 

Il existe deux types d’événements qui peuvent affecter la réception chez les téléspectateurs. Pour chacun d’entre eux, je chapote et coordonne les actions menées. 

  • Pour les événements prévus à l’avance, comme un changement de fréquences pour la diffusion de la TNT, il s’agit d’en définir les répercussions : le nombre de personnes qui vont devoir faire une recherche de chaines, faire appel à un antenniste ou passer à un mode de réception alternatif. Il faut ensuite communiquer le plus en amont possible auprès des élus, gestionnaires d’immeubles, et les téléconseillers, en faisant remonter des messages d’informations.
  • Dans le cas d’événements imprévus comme les pannes, le maître-mot est la réactivité. Nous sollicitons le diffuseur pour connaître l’état d’avancement de la résolution de l’incident afin d’informer les téléspectateurs. Nous sommes en fait l’interface entre les acteurs de l’audiovisuel et les téléspectateurs.


Quelles qualités vous faut-il pour exercer votre profession? 

Comme dit précédemment, il est nécessaire d’être réactif. En effet, mon travail est de résoudre des problèmes, si tout va bien c’est que je n’ai pas de travail, ce qui n’arrive jamais.  Il y a de nombreux scénarios possibles, c’est pour cela qu’il faut aussi de bonnes capacités d’analyses. L’adaptabilité est également un point crucial puisque je suis en contact avec des profils très divers. Je dois être en mesure d’échanger avec les professionnels de la diffusion, de pouvoir vulgariser pour les téléspectateurs et de convaincre les acteurs de l’audiovisuel de mettre en œuvre des modifications techniques. Tout cela nécessite de la patience, du pragmatisme et de la diplomatie.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?  

Le quotidien est varié. Mes missions sont diversifiées et je fais régulièrement face à des situations inédites. De plus, à mon niveau, j’ai  le sentiment de rendre service aux téléspectateurs. J’apprécie d’être en contact avec différents interlocuteurs et notamment les autres services de l’Agence, au sein de laquelle il y a un bon esprit de travail et d’entraide. 

Une anecdote ? 

De par mon métier, j’ai souvent affaire à des gens qui sont mécontents de leur réception. C’est pourquoi les remerciements font toujours chaud au cœur. Un jour, après avoir aidé personnellement une dame dont le dossier avait pris du retard, j’ai reçu une carte de remerciements à mon nom. Une attention qui m’a touchée. 

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er août :
@orange (28 403 sites, + 166 en juillet)
@SFR (23 631 sites, + 135)
@bouyguestelecom (23 413 sites, + 96)
@free (22 262 sites, + 115)

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/s6m0E8Ogd2

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 61 131 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/vThOwiSN85

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Les déploiements #5G en bande 3,5 GHz continuent leur ⬆️ soutenue et rejoignent ceux en bande 700 MHz, qui étaient jusque-là plus importants en terme de sites autorisés.
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/LwtyQx9UKr

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 35 311 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 2.2 % par rapport au 1er juillet. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bande de fréquences
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/00SwC59tAb

Pour fêter ses 25 ans, l'@anfr publie un passionnant recueil de 146 pages détaillant « 25 de ses enquêtes les plus marquantes menées en ville, en montagne, à la campagne et même en pleine mer » en matière de brouillages d'ondes.
Petit florilège @nextinpact
https://t.co/DYkLn6FVTR

Encore une belle enquête de l' @anfr à lire absolument ! https://t.co/FVe2k7yHig

#LesenquêtesANFR
Les brouillages ont plus d’un tour dans leur sac 👜 !
Nouvelle enquête de l’ANFR : cette fois-ci, elle nous transporte à Albertville où nos experts ont mis fin au brouillage d’un réseau mobile par un accessoire au premier abord totalement inoffensif...⤵️ https://t.co/zxIbE8HwL6

ANFR a Retweeté

En collaboration avec @anfr, l'attaché technique a contrôlé la bonne diffusion des médias 📻 et 📺 diffusés à partir du site de la Croix de Beauregard, qui dessert #LaClusaz https://t.co/TOvVcnyjwJ

[#PODCAST] La #5G va-t-elle faire exploser notre exposition aux ondes ? Qu'est-ce-que le débit d’absorption spécifique #DAS d'un téléphone ? Réponses avec les experts de l' @anfr ➡️ https://t.co/Jx8tDgFMxN #CODESCONSO https://t.co/UksR1TeRPp

📶📱 L’@anfr prend acte de la mise à jour, par la société @Xiaomi du téléphone Redmi Note 9 Pro, à la suite d’un dépassement de la valeur limite de #DAS « membre »

🆕 https://t.co/0b7QKv1lWD https://t.co/nzpzISqQlO

ANFR a Retweeté

Complémentaire de l'Observatoire des Ondes 〰️ découvrez comment utiliser #Cartoradio, l’outil de l'@anfr qui permet de connaitre l’emplacement exact des antennes en #France 🇫🇷 et les mesures d'exposition aux #ondes ⤵️ https://t.co/rwOlR4TCaj

L’ANFR a reçu 2 nouvelles demandes d’autorisation d’exploitation d’assignations de fréquence. Elles ont été déposées par la société @Eutelsat_SA pour des systèmes satellitaires aux positions orbitales 70,5° EST et 65° OUEST. Des commentaires peuvent être envoyés jusqu’aux 2-3/09 https://t.co/pSknexHa1M

L’@anfr était représentée au groupe de travail 5B (GT-5B) de l’@ITU pour défendre les positions françaises lors des discussions de préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-23) qui aura lieu à Dubaï en novembre 2023 #WRC23

https://t.co/4PH8GREAOp https://t.co/0X5N8mcd6e

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur