Accessibilité

retour en haut

Détail archives

Point sur la préparation de la CMR-19

22/12/2016

Véhicules connectés, 5G, constellations de satellites non-géostationnaires, connectivité ou sécurité des bateaux et des avions : tous ces sujets seront à l’ordre du jour de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR) qui se tiendra en novembre 2019 dans le cadre de l’Union internationale des télécommunications (UIT). Pour se préparer à cet évènement où plus de 160 pays négocieront l’avenir de la réglementation mondiale des fréquences, les pays membres de la Conférence européenne des postes et télécommunications (CEPT) se sont réunis du 6 au 9 décembre 2016 à Feusisberg, en Suisse, pour coordonner leurs positions. 

 

A ce stade de la préparation – il reste tout de même trois ans avant la CMR ! – bien des positions européennes restent encore très préliminaires. Toutefois, sur plusieurs thèmes, on voit déjà se dessiner les principaux axes que l’Europe soutiendra durant les travaux préparatoires qui mèneront à la CMR-19 : 

  • pour la 5G, la CEPT recommandera l’identification de la bande 26 GHz (24,25-27,5 GHz) mais étudiera aussi toutes les autres possibilités suggérées par la CMR-15, notamment les bandes 32 GHz (31,8-33,4 GHz) et 42 GHz (40,5-43,5 GHz) ;
  • la CEPT promouvra à l’échelle internationale les bandes 5,9 GHz et 63 GHz pour répondre aux besoins en spectre des véhicules connectés
  • afin d’améliorer la sécurité et la connectivité des transports maritimes, la CEPT proposera l’intégration d’une composante satellitaire dans le système d’échange de données en VHF (VDES), dont la composante terrestre a été définie par la CMR-15 ; 
  • toujours en matière satellitaire, la CEPT promeut l’utilisation des liaisons par satellite dans la gamme 30/20 GHz pour connecter les moyens de transports tels qu’avions ou bateaux. Elle cherchera également à définir un cadre réglementaire pérenne et favorable à l’investissement pour les constellations de satellites non-géostationnaires. 

 

L’ANFR représente la France dans l’organisation de la préparation européenne de la CMR-19 au sein de la CEPT. Elle coordonne notamment les points de l’ordre du jour de la CMR qui traitent de l’évolution du système mondial de détresse et de sécurité maritime, des systèmes de transport intelligents pour les véhicules connectés (pour ces deux points, en coopération avec l’Allemagne) et de la possibilité d’attribuer une nouvelle bande de fréquences à 52 GHz pour les communications satellitaires. Toujours pour la France, le CNES coordonne la préparation européenne du point qui traite de la pérennité à long-terme de l’utilisation des bandes de fréquence autour de 400 MHz pour les plateformes de collecte de données scientifiques (par exemple, celles du système ARGOS. Alexandre Vallet, responsable du département réglementation et ressources orbite-spectre à l’Agence, est également l’un des deux vice-présidents du groupe de la CEPT préparant la CMR-19 : le « Conference Preparatory Group (CPG) »

L'@anfr publie une analyse de toutes les mesures réalisées à la demande de particuliers entre juin et décembre 2018 pour évaluer l’exposition due aux compteurs Linky.

Télécharger le rapport ici 👉 https://t.co/i5yotD1fAv https://t.co/Bqu168BP8U

#Recrutement

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

▶️Un(e) développeur:

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/7gGPgE1P7a

L’@anfr était présente ce matin à la 2ème édition de Médias en Seine, le 1er festival qui réunit celles et ceux qui construisent les médias de demain. Notre DG @gillesbregant a participé aux discussions sur le plateau Média Lab de l'information. #Echanger #Imaginer #Avancer https://t.co/r0ZLHeWVep

#5G à 26 GHz et @Paris2024 : deux projets naturellement complémentaires @anfr https://t.co/rL8pDP0BRw

ANFR a Retweeté

Direction la @citedessciences pour la présentation des plateformes d’expérimentations #5G  dans la bande 26 GHz, la bande des fréquences « millimétriques » (la bande prochainement attribuée est « la 3.5 GHz ») ! @DGEntreprises @Anses_fr @anfr @GouvernementFR @BrunoMaquart @anfr https://t.co/RVAkfyxxsz

L’ANFR informe du retrait du marché et du rappel du téléphone ECHO HORIZON LITE 📱. Des mesures réalisées dans le cadre de la surveillance du marché des terminaux ont en effet mis en évidence des valeurs de DAS tronc dépassant la limite autorisée.

👉 https://t.co/QcLWS65bsP https://t.co/wdKBpfvAa9

[#ObservatoireANFR]📱📊
En septembre, 35 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l’@ANFR dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep : 398 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er octobre.

👉 https://t.co/GSLvSga5Gj https://t.co/DMQjnWUjGd

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er octobre :

▶️ @orange (20 054 sites, + 203 en septembre 2019)
▶️ @SFR (18 025 sites, + 79)
▶️@bouyguestelecom (17 622 sites, + 62)
▶️@Free (13 636 sites, + 390)

👉https://t.co/Doc2nIGpCx

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er octobre 2019, 48 437 sites #4G sont autorisés par l' @ANFR, en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

👉 https://t.co/R4YtyK1HbY https://t.co/AlzhliOH0R

L’@anfr a décidé d’expérimenter des capteurs autonomes large bande qui permettront d’apprécier en temps réel le niveau d’exposition dans les bandes 80 MHz - 6 GHz. https://t.co/fyHGCD4cy9

Déroulement ce matin du 4ème comité nationale de dialogue au sein de l’@anfr sur les niveaux d’exposition aux #ondes https://t.co/mixMS1dMNC

#Recrutement 🧐

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

▶️Un(e) chef(e) de projet intégration SI - Junior (H/F)

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/mrPMOoUwGv

📱📶 L’ANFR publie son bilan du 1er semestre 2019 concernant les contrôles de DAS réalisés sur 46 téléphones portables prélevés dans des points de vente en France.

Consulter le bilan 👉 https://t.co/eXJiAnyYn7 https://t.co/SLoz0vkRzD

📢📚 Le #Rapport annuel de l’ANFR 2018 est en ligne sur le site https://t.co/bHsJLk3Hhz https://t.co/OXq1qNMOzd

ANFR a Retweeté

#matinale #amifpartenaires @GdParisNotaires @MaunaTraikia ouvre la séance en détaillant les enjeux du #numérique pour les villes « le numérique est un accélérateur d’innovation, il permet de rendre plus accessibles nos politiques publiques» @anfr @OrangeIDF @SFR @bouyguestelecom https://t.co/1O1pryGhwN

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil