Accessibilité

retour en haut

Détail archives

Normalisation de la 5G : que dit la « release 16 » du 3GPP ?

12/11/2020

Les réseaux mobiles déployés en Europe et dans le monde reposent sur des technologies spécifiées par le 3GPP (3rd Generation Partnership Project), qui établit un  partenariat entre les organismes de normalisation du monde entier où l’ETSI  y assure le secrétariat. Les spécifications du 3GPP sont regroupées en « releases », on compte environ une release tous les 18 mois. Chaque release apporte son lot de nouveautés, plus ou moins cruciales : par exemple, la release 8 a vu l’introduction du LTE alors que la release 9 apportait de nombreuses améliorations moins médiatisées. La release 10 a permis l’introduction du LTE Advanced conforme au cahier des charges de l’UIT sur les performances attendues pour les « IMT-Advanced ». Plus récemment, la release 15, publiée en 2018, était la première à introduire la technologie 5G avec notamment la forme d’ondes NR (new radio) sous ses formes NSA (non stand-alone, c’est-à-dire dépendant d’une signalisation 4G) et SA (« stand-alone »).  Elle était essentiellement focalisée  sur les applications « eMBB » (enhanced massive broadband) permettant une augmentation majeure du débit et de la capacité des opérateurs dans la bande 3.5 GHz, priorité des opérateurs mobiles.

La release 16, publiée cet été,  ne concerne pas le grand public mais plutôt les industriels car elle est davantage focalisée sur les nouveaux marchés de la 5G à savoir,  les marchés verticaux comme les applications à faible latence et haute fiabilité (URLLC), la voiture autonome (V2X), l’Internet des objets (mMTC), etc.

Comme dans toutes les releases 3GPP, les changements apportés par la release 16 sont nombreux et touchent à énormément de domaines.  Parmi les précisions apportées, on peut relever celles concernant :

  • l’Internet des objets (massive machine-type-communications - mMTC) : l’amélioration des protocoles permettant de regrouper les transmissions pour en limiter le nombre, et faire fonctionner le LTE-M et le NB-IoT sur un cœur de réseau 5G (5GC) ;
  • les applications à faible latence et haute fiabilité (ultra-reliable low-latency communication URLLC) : les implémentations de fonctionnalités IoT industrielles sur le profil URLLC. Par exemple pour dupliquer certains paquets de contrôle afin d'augmenter la fiabilité de la transmission, véhiculer un signal d'horloge avec une granularité de 10ns ou améliorer le déterminisme de l’allocation de ressources radio… ;
  • les usages verticaux : l’introduction de fonctionnalités de type LAN pour la mise en œuvre de réseaux locaux industriels. A noter que des réseaux privés virtuels peuvent également être déployés sur la base de l'infrastructure des opérateurs (impliquant la diffusion d'un PLMN dédié dans ce cas) ;
  • l’introduction de fonctionnalités permettant de mettre en œuvre une porteuse NR dans des bande sous autorisation générale, comme le 5 GHz et bientôt le 6GHz (NR-U) ;
  • la mobilité intelligente (vehicle-to-everything  -V2X) : un meilleur déterminisme de la QoS et des boucles de rétroaction permettant par exemple d’ordonner aux véhicules de prendre de la distance à temps si la qualité radio se dégrade. Améliorations de l’architecture pour s’interfacer avec les serveurs applicatifs, introduction du NR-sidelink permettant la communication directe entre véhicules sur la base de l’interface radio NR ;
  • la mobilité : l’amélioration de la fiabilité de la connexion en situation de forte mobilité telle qu’à bord des trains (jusqu’à 350 km/h en LTE, 500 km/h en NR) ;
  • les terminaux : l’amélioration générale des fonctionnalités de mise en veille et des protocoles pour économiser l’énergie et limiter les émissions des terminaux (en particulier pour les terminaux IoT sur batterie) ;
  • le backhaul : l’intégration de fonctionnalités permettant de multiplexer accès et backhaul sur les stations de base en bande millimétriques, les faisant ressembler à un réseau maillé (« mesh »). Ceci permet de grandement faciliter leur installation dans les zones où les stations de base ne peuvent pas être toutes connectées à la fibre ;
  • l’introduction de fonctionnalités destinées à des marchés ou usages particuliers (maritime, sécurité publique…) : géolocalisation plus précise, appels d’urgence, meilleur dispositif d’alerte, etc ;
  • les améliorations générales de l’efficacité spectrale du système, par exemple sur le MU-MIMO, la diminution du PAPR et la fiabilité des handovers. L’amélioration du support de la continuité du service voix dans différents scenarios (SRVCC) ;
  • les améliorations générales sur des aspects liés au cœur de réseau et au network slicing.


Le rapport complet de la release 16 est disponible sur le portail du 3GPP.

Avec des débits jusqu'à 10 fois supérieurs à ceux de la 4G, une latence améliorée et une densité de connexion qui permettra de multiplier le nombre d'objets connectés, la 5G ouvre des perspectives nouvelles pour les usages professionnels. Tout sur la 5G : https://t.co/1u9aHwe50W https://t.co/9gDzmgqnNx

Qu’est-ce qu’un brouilleur de GPS ? Il s’agit d’un appareil émettant un signal parasite qui brouille les fréquences des satellites des services de géolocalisation. Cet équipement est interdit en 🇫🇷 car il peut causer de graves perturbations. + d’infos ⤵️
https://t.co/rYnL48kPwn https://t.co/oNf2zILtCi

#recrutement 🧐
L'ANFR recrute :
▶️Un(e) Chargé(e) de mission "diffusion heure légale"
▶️Un(e) Chef(fe) du département "Grands Evénements et Conventions"

🆕 https://t.co/LAMNBN8pBB https://t.co/jKdSE68ORQ

ANFR a Retweeté

📶 Poursuite des contrôles d'exposition d'ondes #5G, rue Gabriel Léglise à #Bordeaux. Partout en France, le @gouvernementFR veille au déploiement en toute sécurité et transparence. Agriculture, télémédecine, environnement... : la 5G est indispensable à nos territoires !
@anfr https://t.co/iQaXiltx56

Les bandes millimétriques sont le nouveau défi de la #5G. Elles permettront de renforcer la couverture en zone très dense mais aussi de raccorder certains relais au réseau. Voici les équipements qu’utilisera l'@anfr pour contrôler ces bandes. https://t.co/iB5Pw78UME

Qu’est-ce qui perturbe la réception de la 📺? Ce camion-laboratoire de l’@anfr nous permet de visualiser la qualité de la réception de la TNT.
Si vous rencontrez des problèmes de réception TNT :
☎️0970 818 818
💻https://t.co/A0EuRwTXwT https://t.co/Fo04zBoZdl

Savez-vous que les réseaux WiFi à 5 GHz extérieurs mal paramétrés peuvent brouiller les radars de @meteofrance ? L’@anfr intervient pour mettre fin à ces brouillages en utilisant ses camions laboratoires. https://t.co/C8vMvk008Y

Un agent de l'@anfr en train de réaliser une mesure d’exposition du public aux ondes. Les résultats seront publiés sur https://t.co/s8clyclD8z. En 2021, l’exposition de 1 500 sites sera testée avant et après l’allumage de la #5G sur le territoire national. https://t.co/VI0f7rbjSb

Aujourd'hui, l’@anfr est à @Bordeaux, pour présenter au Secrétaire d’Etat @cedric_o, au @PrefAquitaine33 Fabienne Buccio et à plusieurs élus ses moyens de contrôle de la #5G. https://t.co/9PUOgRfb4t

What new frequencies could offer connectivity for 5G and beyond? Our final panel at #EU5GConf includes Rob Yates @LYAcAhead, Branimir Stantchev @EU_Commission, Eric Fournier @anfr, Mohaned Juwad @ESOA_SAT, Lars Backlund @BNEurope & @CamargosLuciana @gsma https://t.co/NPv3pGHMy7

Savez-vous ce qu’est un réseau local sans fil (RLAN) ? Utilisé notamment par des collectivités locales ou des entreprises dans la bande de fréquences 5 GHz, il doit répondre à un certain nombre de règles pour ne pas brouiller d’autres usages. + d'infos⤵️ https://t.co/fonJkBsF8C https://t.co/tULS1Q5QXA

Eric Fournier, directeur de la Direction de la planification et des affaires internationales de l'@anfr, interviendra jeudi après-midi à la Conférence Européenne sur la #5G organisée par le @ForumEurope. Infos et inscription :⤵️
https://t.co/GvaZOE1gxl #EU5GConf https://t.co/lUE3n2yuGl

Qu’est-ce qu’un brouilleur radioélectrique ? Il s'agit d'un émetteur📻conçu pour brouiller les services de radiocom:📱,💻, wifi, RLAN, Wimax...
La loi interdit cet équipement en 🇫🇷 car il porte atteinte aux droits d’utilisation des détenteurs de fréquences https://t.co/q6CDahvoHp https://t.co/EDf8FDwJu1

Savez-vous que l'ANFR réalise des enquêtes pour localiser et identifier l'origine des brouillages qui empêchent l’utilisation d’équipements connectés grâce aux fréquences ? Pour en savoir + sur les interventions terrain de l’@anfr ⤵️
https://t.co/i7tMySwcOF https://t.co/ZoJ4hlK7wX

Quel rôle joue le Fonds de réaménagement du spectre (FRS) dans le déploiement de la #5G ? Outil qui s’est avéré indispensable pour la mise à disposition rapide de la bande 3,5 GHz, voici comment il fonctionne ⤵️
https://t.co/dymVSdeS9t https://t.co/mSaisFfjjf

📶 INAUGURATION 🤳
Demain 👉 Inauguration des deux premiers sites #4G multi-opérateurs #NewDealMobile dans les @hautesalpes avec @JoelGiraud05, la @Prefet05, @ClaireBouchet05, @Arnaud_jm, le Maire des Orres, les opérateurs et les élus locaux ➡️ https://t.co/6Uipl4Srjx https://t.co/nG1Gc2Y82m

🔊📻🎙Pourquoi capte-t-on aussi bien les radios suisses côté Français ? Comme @Couleur3 ? Derrière votre poste se joue une véritable diplomatie des ondes, où chaque fréquence est négociée entre la Suisse et la France pour éviter les embouteillages. #Genève
https://t.co/F0aP4ZQyah

🔍Comment mesurer le taux d'exposition d'un logement aux ondes électromagnétiques ? Dossier Familial explique la démarche à faire auprès de nos services 👇 https://t.co/UogHa6UWp5

ANFR a Retweeté

📻 #JourneeMondialedelaRadio | Où en est le déploiement de la radio numérique #DabPlus en France ? Réponse dans notre carte interactive : https://t.co/3CT3S8cWfQ https://t.co/hgPYS5PF1d

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil