retour en haut

Detail of the news

Vers l’essor des véhicules suborbitaux ?

23/07/2021

La médiatisation du vol de Richard Branson (Fondateur de Virgin) suivie quelques jours plus tard par celui de Jeff Bezos (Fondateur d’Amazon) à bord de véhicules suborbitaux dessine les perspectives d’un marché du tourisme spatial.

Mais qu’est-ce qu’un vol suborbital au juste ?

Le ciel est composé de différentes couches (voir figure ci-dessous) avec notamment la séparation de l’espace et de l’atmosphère à 100 km environ au-dessus de la Terre, selon la définition de la ligne de Karman. A cette altitude, la densité de l’air est en effet si faible qu’un avion ne pourrait voler qu’en allant tellement vite… qu’il se placerait ipso facto en orbite !

Des aventuriers à l’essor industriel ?

Les projets récents concrétisent ainsi une aventure commencée en 2004, avec SpaceShipOne, premier vol d’un engin privé à une altitude supérieure à 100 km.

Cette expérience couronnée de succès a ouvert la voie à plusieurs projets de développement de véhicules suborbitaux, dont celui porté par Richard Branson avec la compagnie Virgin Galactic.

Figure 1 : Blue origin (Amazon) avec son lanceur réutilisable, comparable en bien des points avec le 1er étage réutilisable de la fusée space X Falcon 9, New Shepard ou encore XCOR aerospace avec son avion fusée dénommé Lynx

Pour l’heure, si les solutions se limitent au transport de quelques rares ‘touristes’ souhaitant connaître les sensations d’un vol dans l’espace en apesanteur, les applications envisagées pour les véhicules suborbitaux sur le long terme sont beaucoup plus diversifiées : lancement de satellites, mais aussi transport de passagers ou de fret pour de longues distances. En effet, les premiers essais nous ont accoutumés à un décollage et un atterrissage au même endroit ; mais ces engins pourraient aussi, après une trajectoire balistique à très haute altitude, rallier d’autres continents en un temps record !

Quels enjeux pour la gestion des fréquences ?

Ces nouvelles pratiques nécessitent désormais de traiter la problématique réglementaire des radiocommunications, notamment :

  • lorsque l’engin n’est plus dans l’atmosphère mais ne peut être considéré comme un satellite ou une station en orbite ;
  • mais également en raison de sa vitesse, qui impose de le distinguer des vols commerciaux même lorsqu’il évolue à plus basse altitude.


Dans ce but, un point de l’ordre du jour de la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2023 entend éclairer les aspects règlementaires radio et permettre ainsi l’essor des vols suborbitaux au-delà des initiatives récentes.

Ainsi, un ensemble de définitions est en cours d’élaboration pour encadrer cette notion de véhicules suborbitaux.

Bientôt, de nouvelles étoiles filantes illumineront sans doute nos nuits d’été : mais les derniers feux du booster d’un véhicule suborbital seront-ils aussi propices à la formulation d’un vœu ?

Participez au 4e atelier des #fréquences de l’@anfr « Le partage du spectre, où en sommes-nous ? Comment changer de paradigme ? ». Cet atelier sera l’occasion de faire un état des lieux et d’identifier les actions pour encourager le partage. https://t.co/9FzpDpqCa1 https://t.co/6vkZaKjFFU

Le #RSPG met en consultation son programme de travail pour 2022-2023 Principaux thèmes : #6G , #UHF, extinction #2G et #3G, CMR-23, lutte contre le changement climatique, coordination aux frontières et revue des pairs⤵️
https://t.co/h8oigVG0uG https://t.co/4Pfyr3Oavt

Les résultats de la consultation publique du RSPG sur les politiques du spectre pour répondre aux défis du changement climatique sont désormais disponibles. Prochaine étape : des recommandations du groupe d’experts à la @EU_Commission. Pour en savoir + :
https://t.co/vKnVCxNb3Y https://t.co/4NcF37Am30

Félicitations à Eric Fournier, directeur des affaires internationales à l’@anfr, nouveau président à partir du Ier/01/22 du Radio Spectrum Policy Group (RSPG), le groupe consultatif
européen qui assiste la Commission européenne sur la politique du spectre des #fréquences. https://t.co/ABLfUSMlyy

#recrutement 💼

L'@anfr recrute :
▶️ Un(e) technicien(ne) en radiofréquences au département " contrôle de conformité "

📍Donges

🆕 https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/jO0AeYDrg1

Vous souhaitez savoir si la 5G est bien reçue par votre smartphone sur un parcours donné ? L’appli #Openbarres de l'@anfr permet désormais cette fonctionnalité avec l’affichage et l’enregistrement de la puissance du signal 5G ! https://t.co/kqBcSZDZkM

Perturbation des chaînes de la #TNT dans les @DeuxSevres et les départements alentours suite à une panne électrique sur l’émetteur de Parthenay Amailloux. Des interventions des diffuseurs sont en cours pour résoudre l’incident au + vite. + d’infos : https://t.co/xmbgCTvDYF https://t.co/sEpW34Gku6

Où en est le futur système de communications mobiles ferroviaires ? La @EU_Commission vient d'adopter une décision en faveur de la migration du système actuel, le GSM-R, devenu obsolète, vers la nouvelle génération de la radio mobile ferroviaire. ⤵️https://t.co/5C7hJ1zL6P https://t.co/GUAfLB72ZS

« La CMR, à quoi ça sert ? » - C’est la nouvelle série de l’ANFR qui explique chaque mois, dans sa newsletter, les grands enjeux de demain sur les communications sans fil, qui seront abordés lors de la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2023 (CMR-23) https://t.co/4GrQvluwHF

🇫🇷 C'est la #JournéeMondialeDeLaTélévision ! La première diffusion d'une émission de télévision depuis mon sommet a été réalisée en 1935. En 2021, 48 antennes permettent aux parisiens et franciliens de recevoir 46 chaînes de la TNT.
@TDFgroupe #tourEiffel https://t.co/XSaSFWY2Kn

Chaque vendredi, retrouvez la MAJ de nos données #opendata sur https://t.co/cr2xaQiCM7 ! Aujourd’hui, focus sur
@ClermontFd et l'arrivée de la #5G : 100 sites #5G sont autorisés par l’@anfr dont 88 sont déclarés techniquement opérationnels (activés) par les opérateurs mobiles. https://t.co/wC1v46U3Wx

Retrouvez l’intervention de @GillesBregant dans la matinale de @SudRadio ce matin, sur le brouilleur d’ondes à Clermont-Ferrand. Chaque année, l’ANFR traite environ 2000 cas de brouillages de fréquences sur le territoire.
Pour 🎧l'ITW complète c'est ici ⤵️
https://t.co/0RZLq6d9IC https://t.co/Zn4BRN0w9a

ANFR a Retweeté

[#SudRadio] @GillesBregant, DG de l'@ANFR

🗣️ "Un habitant de #Clermont avait installé un brouilleur assez puissant pour perturber 1/4 de la ville ! Soit disant, il voulait perturber le wi-fi de son voisin. Rappelons tout de même qu'un brouilleur est interdit en France" https://t.co/wPdnUenDIL

Un mystérieux brouillage détecté et neutralisé à Clermont-Ferrand https://t.co/vHIeivaA4p

Vrai sujet. On voit fleurir de plus en plus ce type de d’équipements dans des zones réputées pour servir de lieu de répartition d’une grosse livraison, afin de faire tomber les réseaux (et donc rendre inexploitables les données de localisation) le temps de l’opération. https://t.co/FMDZZDWws4

#lesEnquêtesANFR
L’@anfr a été saisie par 2 opérateurs de téléphonie mobile pour résoudre un cas de brouillage particulièrement sensible au vu de son ampleur à Clermont-Ferrand et ses environs : 24 sites mobiles étaient perturbés ! En savoir plus⤵️
https://t.co/HAJmtzy6sZ https://t.co/OuFKPQMbY3

@GillesBregant Bravo pour ces efforts d’information au public qui contribuent par la transparence à une plus grande confiance dans ces équipements essentiels.

Désormais, https://t.co/qJEHKcKuZJ propose une synthèse immédiate des émetteurs installés dans la commune, le département ou la région de votre choix ! https://t.co/vgo8vc1fCF

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil