Accessibilité

retour en haut

Detail of the news

Coordonner la 5G en Mer des Caraïbes

02/06/2020

La coordination aux frontières pour la 5G aux Antilles représente un véritable défi. L’extrême proximité des territoires voisins rend la cohabitation radioélectrique particulièrement ardue.

Par exemple, la carte ci-contre illustre l’environnement immédiat de la collectivité française d'Outre-mer de Saint-Martin : l’île d’Anguilla, dont le plan de fréquences est tout à fait différent, ne se situe qu’à environ 10 km. Cette situation n’a que peu de points communs avec celle de l’Europe, où les plans de fréquences des pays voisins ont tous la même structure que ceux de la métropole.

En effet, dans cette région du monde, les administrations ont, malgré la grande proximité des îles, adopté des plans de fréquences hétérogènes. Voisinent ainsi des plans de fréquences d’inspiration américaine, européenne, ou d’Asie-Pacifique (APT), tandis que la propagation au-dessus d’une mer chaude tend à amplifier les signaux brouilleurs ! La figure 1 illustre ces différences dans la bande des 700 MHz, l’une des bandes d’accueil de la 5G : le plan européen (deux lignes du sommet du schéma) s’appuie par exemple sur deux blocs principaux, le bloc uplink (du terminal vers le relais) allant de 703 à 733 MHz. En revanche, le plan américain (deux lignes du bas du schéma) prévoit quant à lui quatre blocs plus étroits, et notamment un bloc downlink (du relais vers le terminal) allant de 728 à 756 MHz. Entre 728 et 733 MHz, les deux usages du spectre sont donc antagonistes.

Figure 1 : Les plans de fréquences de la bande 700 dans les Antilles

On considère en effet que les plans deviennent incompatibles lorsque les mêmes fréquences sont utilisées en liaison montante (uplink) dans un plan et descendante (downlink) dans l’autre. La figure 2 illustre ainsi les brouillages récurrents qui apparaîtront en l’absence de coordination : les zones roses y indiquent les perturbations qui peuvent se produire. On voit ainsi que le signal, nécessairement puissant, émis d’un relais américain utilisant la bande 85 (728-734 MHz) peut, à proximité d’un territoire fonctionnant au plan européen, empêcher le relais européen d’écouter « ses » terminaux fonctionnant au sommet de la bande 703-733 MHz. Il en va de même plus haut dans la bande, où les relais européens peuvent réciproquement aveugler la bande 13 uplink américaine !

Figure 2 : incompatibilités entre les plans

La France applique les mêmes plans de fréquences aux Antilles qu’en métropole, dans une logique de continuité territoriale. Ce plan européen implique donc des compromis avec les administrations voisines. Pour Saint-Martin, les négociations ont lieu avec les Pays-Bas (pour Saba et Saint-Eustache) et avec les Etats indépendants de Sint-Maartin et Anguilla. Pour les départements de la Guadeloupe  et de la Martinique, les discussions avec Sainte-Lucie et la Dominique se font au travers de l’ECTEL (Eastern Caribbean Telecommunications Authority), mais également directement auprès des administrations de Montserrat et d’Antigua.

Afin de surmonter ces difficultés, il faudra donc, pour la 5G en bande 700 MHz, répartir équitablement les fréquences incompatibles entre pays voisins. A défaut de s’accorder sur ce partage, il faudra accepter des restrictions fortes en termes de puissance, de performance ou de zones de déploiement.

Il faudra également tenir compte du mode de fonctionnement choisi par les Etats voisins, puisque les réseaux peuvent être exploités en FDD (blocs dédiés à un « sens de circulation ») ou en TDD (fonctionnement dans le même bloc, en alternat). Cela supposera ainsi une synchronisation temporelle entre stations proches de part et d’autre des frontières.

Pour la 5G dans la bande 3,4 – 3,8 GHz, la situation sera plus simple : cette bande dispose d’un statut primaire sur le continent américain (Région 2). Elle doit néanmoins garantir la protection de stations terriennes de réception satellite préexistantes.

En conclusion, pour la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe, des autorisations et des déploiements 5G sont envisageables sans accord. Des contraintes devront néanmoins s’appliquer a posteriori pour aboutir à un accès équitable au spectre.

En revanche, la situation s’annonce plus complexe autour de Saint-Martin où le déploiement nécesite de renégocier des accords existants. En effet, les seuils actuels de coordination ne permettent pas d’éviter les brouillages entre stations de base dans le cas d’une utilisation non synchronisée. Les travaux ont commencé, mais beaucoup d’informations manquent encore pour identifier les problèmes potentiels et les solutions possibles. Des contraintes seront nécessaires pour assurer la coexistence avec les îles aux alentours, et les futurs accords devront les circonscrire avant de lancer les déploiements.

Depuis mi-mars, la lutte contre la #Covid-19 et les mesures de confinement ont rendu impossible la tenue de réunions internationales en « présentiel ». L'@anfr a passé + de 6 mois de négociations internationales en réunions virtuelles! Plus d'info : ⤵️
https://t.co/hUFetl7qk5 https://t.co/lwbsSpZQz5

Dans son 4e plan national santé environnement #PNSE4, @Ecologie_Gouv propose d’utiliser l’appli #openbarres de l’@anfr pour faire de la pédagogie, mieux connaître son exposition aux #ondes et la limiter le cas échéant #transparence https://t.co/76peFeGXcS

Les applications de sécurité routière des systèmes de transports intelligents (ITS) urbains bénéficient de ressources supplémentaires et d'une nouvelle organisation dans la bande 5.9 GHz . Découvrez ces évolutions ici : ⤵️
▶️ https://t.co/ml0wHxDT0M https://t.co/BkMh17xX93

#recrutement 🧐
L'ANFR recrute :

▶️ Un(e) contrôleur(se) d’équipements radioélectriques
📍88 108 SAINT-DIE-DES-VOSGES

🆕 https://t.co/xX7Mpo6Wa9 https://t.co/cyY9OrlDjW

Cette nuit, c’est le passage à l'#heuredhiver : n'oubliez pas de reculer d’une heure vos ⏱️ ! Saviez-vous que l’@anfr est responsable de la gestion de la diffusion du signal horaire, qui permet la synchronisation de nombreuses horloges partout en 🇫🇷 ? https://t.co/WGDyQKWIWf https://t.co/HFpNludCl6

Les téléphones portables sont une source d’exposition importante aux ondes, bien avant les antennes relais, car ils sont utilisés près du corps. Avec la #5G, l’@ANFR va renforcer ses contrôles et prélèvera 140📱en 2021, (+de 85% du marché 🇫🇷), pour réaliser des mesures de #DAS. https://t.co/ckSdNaiLIU

Des simulations de l’@ANFR évaluent l’exposition du public aux ondes #5G en zone🏙️.Dans tous les cas étudiés, les valeurs simulées sont⬇️au seuil aux limites d’exposition réglementaires en 🇫🇷et sont du même ordre que les niveaux d’exposition des réseaux 4G.https://t.co/KtmUPmGbWK https://t.co/VuLz5BlRW6

Avec l’utilisation d’antennes à faisceaux orientables, la #5G permettra une consommation des données “à la demande” et donc, une exposition aux ondes plus ciblée dans le temps et dans l’espace, contrairement à l’exposition continue engendrée par la 4G.
👉https://t.co/OXpBrtqvZW https://t.co/LIkCIoXuRZ

La consommation de données 📱des 🇫🇷⬆️d’environ 40% chaque année. À ce rythme, le réseau 🇫🇷 #4G sera saturé d’ici 2 ans et l’exposition aux ondes continuera d’⬆️sensiblement, du fait de l’optimisation du réseau #4G pour répondre à cette 📈de consommation. https://t.co/887ASEvBJ8 https://t.co/LUw2X7QCfI

La #5G est à l'heure de l'expérimentation. Quelles sont les agglomérations qui accueillent ces tests ? Découvrez la carte interactive de l'Agence nationale des fréquences https://t.co/1045Imjt10 https://t.co/DBtfEKwv94

L'application Open Barres de l' @anfr est au service des collectivités territoriales. Découvrez le témoignage de Monsieur @ChristianBruyen , Président du Département de la Marne, qui présente à quoi leur sert #OpenBarres sur le terrain. https://t.co/oqo2QnGwzU https://t.co/4MIGhn9RWq

Le groupe finlandais 🇫🇮 @Nokia va fabriquer pour la @NASA ce qui sera le 1er réseau de téléphonie mobile opérationnel sur la Lune 🌒  ! Le réseau #4G «ultra-compact, économe en énergie et résistant aux conditions spatiales» sera déployé dès la fin de 2022. https://t.co/lrAAGVlrS4

Savez-vous que l’exposition aux #ondes électromagnétiques de la #5G est très encadrée en France 🇫🇷 ?
La limite réglementaire est fixée entre 36 V/m et 61 V/m et l’exposition aux ondes avec la 5G est évaluée à un niveau inférieur à 2,3 V/m.
🆕 https://t.co/gerqAr1mRD https://t.co/ArKCwYakrc

Et bientôt, une nouvelle version de la Maison @ANFR 🏡, enrichie de nouveaux objets connectés et avec un nouveau design… » #Restezconnecté https://t.co/vmv7DPY6Zx

The @anfr published a simulation of #wave exposure created by mobile telephony 📱 in dense urban areas taking into account the envisaged changes to #4G and #5G.
Read the full report here : 🆕https://t.co/7DNgHGt2OK https://t.co/6x0z8tGjOC

📶 INAUGURATION 🤳
Demain 👉 Inauguration d'un nouveau site #4G multi-opérateurs #NewDealMobile en @DepVendee en présence de @cedric_o, du @PrefetVendee, de @YvesAuvinet, du Maire de Vouillé-les-Marais, des opérateurs et des élus locaux ➡️ https://t.co/veDREXhgOi https://t.co/d4JCkPlCyw

ANFR a Retweeté

🧐 Le saviez-vous ?

Le site #Cartoradio de l'@anfr permet de voir l'emplacement de presque toutes les antennes radioélectriques en France, de la 2G à la 4G, en passant par la future 5G mais aussi toutes les autres installations comme les radars météo. 📶 https://t.co/iUqqOpYIR1 https://t.co/A8gj8LP8tw

Lors de sa visite du 12 octobre dernier au siège de l’@ANFR, @cedric_o a rappelé le rôle de l’ANFR en matière de contrôle de l’expositions aux ondes et a demandé son renforcement dans le cadre du déploiement à venir de la #5G #transparence 📽️👇
@DGEntreprises
@Economie_Gouv https://t.co/4bOFxt2pQi

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil