retour en haut

Compteur Gazpar

Grdf est une société française de distribution de gaz qui a mis en place le système de télé-relève Gazpar pour les compteurs de gaz de ses clients.

Les dispositifs intégrés par Grdf consistent en une gamme d’émetteurs radios installés directement sur le compteur du client ou de façon déportée. Ces émetteurs transmettent des données de consommation de gaz à un concentrateur, qui collecte les informations émises au niveau local et les retransmet à un centre de gestion des données à l’aide d’une carte SIM, via le réseau d’un opérateur mobile existant. 

En pratique, le compteur Gazpar n’émet pas la grande majorité du temps : ils transmettent entre une à quatre trames journalières, selon le réglage. Les trames sont envoyées à des horaires aléatoires et durent 270 ms.

Quelles sont les fréquences utilisées ?

Les compteurs Gazpar installés par Grdf directement sur les compteurs de gaz ou de façon déportée fonctionnent dans la bande de fréquence 169,4 – 169,475 MHz qui est une bande de plein droit réservée à cet usage de télérelève, donc exploitable sans licence. Cette bande de fréquences se compose de 6 sous-porteuses de 12,5 kHz de largeur.

Que mesure l’ANFR ?

Deux types de mesures en situation réelle ont été réalisés :

  • Des mesures en laboratoire à proximité des compteurs  : selon l’émetteur et la présence d’un coffret, les valeurs maximales « crêtes », c’est-à-dire celles mesurées uniquement lors des émissions de 270 ms, varient entre 0,5 V/m et 3 V/m. Du fait des rares émissions brèves du compteur, les niveaux d’exposition, moyennés sur 6 minutes, sont particulièrement faibles (inférieurs à 0,1V/m). 
  • Une mesure in-situ sur une durée de 24h, pour vérifier le comportement cyclique des émissions du compteur : à un mètre du compteur, dans le garage, on retrouve des niveaux très faibles : autour de 0,004 V/m en moyenne sur une durée de 6 minutes (7 000 fois moins que la valeur réglementaire de 28V/m à la fréquence d’émission du compteur), et des niveaux crêtes maximum relevés d’environ 0,14 V/m ;


Les niveaux mesurés d’exposition aux ondes des compteurs Gazpar sont donc faibles. Ils sont très inférieurs à la valeur limite réglementaire fixée par décret, qui est de 28 V/m pour la fréquence d’émission de 169 MHz.  

Les rapports de mesures

 



CONCENTRATEUR GAZPAR

Grdf est une société française de distribution de gaz qui a mis en place le système de télé-relève Gazpar pour les compteurs de gaz de ses clients.

Le réseau de télérelève utilise des relais pour concentrer les informations envoyées par les compteurs et les retransmettre ensuite au centre de gestion du fournisseur à l’aide d’une carte SIM via un réseau de téléphonie mobile existant. En pratique, ces concentrateurs permettant le télé-relevé des compteurs communicants Gazpar n’émettent pas en permanence. Ils transmettent en général les données toutes les dix minutes. La durée d’envoi varie selon les conditions de réception du réseau et la quantité de données à envoyer. En laboratoire, cette durée variait entre 1 à 20 secondes.

Quelles sont les fréquences utilisées par le concentrateur ?

Ces concentrateurs disposent d’une carte SIM semblable à celles utilisées dans les téléphones mobiles. Le concentrateur se comporte comme un téléphone qui enverrait régulièrement des données au service de supervision de GRDF en utilisant le réseau 2G ou 3G, selon le forfait choisi et la couverture du réseau de téléphonie mobile. Les concentrateurs GRDF émettent donc lors des envois de données dans les bandes de téléphonie mobile existantes.

Que mesure l’ANFR ?

Du fait des rares émissions brèves du concentrateur, les niveaux d’exposition moyennés sur six minutes mesurées à 50 cm du concentrateur sont particulièrement faibles (inférieurs à 0,38 V/m). Ils sont très inférieurs aux valeurs limites réglementaires fixées par décret, qui varient entre 41 et 61 V/m aux fréquences utilisées par les concentrateurs Gazpar.  Pendant les brèves émissions du concentrateur, le niveau maximal instantané de champ électrique à un mètre du concentrateur a été mesuré à 1,5 V/m.

Les rapports de mesures

Participez au 4e atelier des #fréquences de l’@anfr « Le partage du spectre, où en sommes-nous ? Comment changer de paradigme ? ». Cet atelier sera l’occasion de faire un état des lieux et d’identifier les actions pour encourager le partage. https://t.co/9FzpDpqCa1 https://t.co/6vkZaKjFFU

Le #RSPG met en consultation son programme de travail pour 2022-2023 Principaux thèmes : #6G , #UHF, extinction #2G et #3G, CMR-23, lutte contre le changement climatique, coordination aux frontières et revue des pairs⤵️
https://t.co/h8oigVG0uG https://t.co/4Pfyr3Oavt

Les résultats de la consultation publique du RSPG sur les politiques du spectre pour répondre aux défis du changement climatique sont désormais disponibles. Prochaine étape : des recommandations du groupe d’experts à la @EU_Commission. Pour en savoir + :
https://t.co/vKnVCxNb3Y https://t.co/4NcF37Am30

Félicitations à Eric Fournier, directeur des affaires internationales à l’@anfr, nouveau président à partir du Ier/01/22 du Radio Spectrum Policy Group (RSPG), le groupe consultatif
européen qui assiste la Commission européenne sur la politique du spectre des #fréquences. https://t.co/ABLfUSMlyy

#recrutement 💼

L'@anfr recrute :
▶️ Un(e) technicien(ne) en radiofréquences au département " contrôle de conformité "

📍Donges

🆕 https://t.co/sqP2CMTHoy https://t.co/jO0AeYDrg1

Vous souhaitez savoir si la 5G est bien reçue par votre smartphone sur un parcours donné ? L’appli #Openbarres de l'@anfr permet désormais cette fonctionnalité avec l’affichage et l’enregistrement de la puissance du signal 5G ! https://t.co/kqBcSZDZkM

Perturbation des chaînes de la #TNT dans les @DeuxSevres et les départements alentours suite à une panne électrique sur l’émetteur de Parthenay Amailloux. Des interventions des diffuseurs sont en cours pour résoudre l’incident au + vite. + d’infos : https://t.co/xmbgCTvDYF https://t.co/sEpW34Gku6

Où en est le futur système de communications mobiles ferroviaires ? La @EU_Commission vient d'adopter une décision en faveur de la migration du système actuel, le GSM-R, devenu obsolète, vers la nouvelle génération de la radio mobile ferroviaire. ⤵️https://t.co/5C7hJ1zL6P https://t.co/GUAfLB72ZS

« La CMR, à quoi ça sert ? » - C’est la nouvelle série de l’ANFR qui explique chaque mois, dans sa newsletter, les grands enjeux de demain sur les communications sans fil, qui seront abordés lors de la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2023 (CMR-23) https://t.co/4GrQvluwHF

🇫🇷 C'est la #JournéeMondialeDeLaTélévision ! La première diffusion d'une émission de télévision depuis mon sommet a été réalisée en 1935. En 2021, 48 antennes permettent aux parisiens et franciliens de recevoir 46 chaînes de la TNT.
@TDFgroupe #tourEiffel https://t.co/XSaSFWY2Kn

Chaque vendredi, retrouvez la MAJ de nos données #opendata sur https://t.co/cr2xaQiCM7 ! Aujourd’hui, focus sur
@ClermontFd et l'arrivée de la #5G : 100 sites #5G sont autorisés par l’@anfr dont 88 sont déclarés techniquement opérationnels (activés) par les opérateurs mobiles. https://t.co/wC1v46U3Wx

Retrouvez l’intervention de @GillesBregant dans la matinale de @SudRadio ce matin, sur le brouilleur d’ondes à Clermont-Ferrand. Chaque année, l’ANFR traite environ 2000 cas de brouillages de fréquences sur le territoire.
Pour 🎧l'ITW complète c'est ici ⤵️
https://t.co/0RZLq6d9IC https://t.co/Zn4BRN0w9a

ANFR a Retweeté

[#SudRadio] @GillesBregant, DG de l'@ANFR

🗣️ "Un habitant de #Clermont avait installé un brouilleur assez puissant pour perturber 1/4 de la ville ! Soit disant, il voulait perturber le wi-fi de son voisin. Rappelons tout de même qu'un brouilleur est interdit en France" https://t.co/wPdnUenDIL

Un mystérieux brouillage détecté et neutralisé à Clermont-Ferrand https://t.co/vHIeivaA4p

Vrai sujet. On voit fleurir de plus en plus ce type de d’équipements dans des zones réputées pour servir de lieu de répartition d’une grosse livraison, afin de faire tomber les réseaux (et donc rendre inexploitables les données de localisation) le temps de l’opération. https://t.co/FMDZZDWws4

#lesEnquêtesANFR
L’@anfr a été saisie par 2 opérateurs de téléphonie mobile pour résoudre un cas de brouillage particulièrement sensible au vu de son ampleur à Clermont-Ferrand et ses environs : 24 sites mobiles étaient perturbés ! En savoir plus⤵️
https://t.co/HAJmtzy6sZ https://t.co/OuFKPQMbY3

@GillesBregant Bravo pour ces efforts d’information au public qui contribuent par la transparence à une plus grande confiance dans ces équipements essentiels.

Désormais, https://t.co/qJEHKcKuZJ propose une synthèse immédiate des émetteurs installés dans la commune, le département ou la région de votre choix ! https://t.co/vgo8vc1fCF

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil