retour en haut

Fonctionnement du Comité

Le fonctionnement du Comité national de dialogue (CND) est décrit dans des textes réglementaires du Code des postes et communications électroniques : articles L34-9-1, R20-44-28-1 et R20-44-28-2.

Des arrêtés du 20 septembre 2018 ont été pris pour statuer sur la composition du CND et sur la nomination des participants. 

La représentation des ministres, des autorités administratives et des associations est limitée à deux personnes pour chacun d’entre eux. Des experts ou des personnes ayant une compétence particulière peuvent également être invitées par le président du comité à participer aux réunions.

La participation aux travaux et réunions du comité ne fait l’objet d’aucune rémunération ou indemnisation. 

L’ANFR assure le secrétariat du Comité national de dialogue. 

Le président du comité national de dialogue convoque les réunions du comité et en fixe l’ordre du jour sur proposition de l’Agence nationale des fréquences. Une question peut être inscrite à l’ordre du jour d’une réunion du comité de dialogue à la demande de l’un de ses membres si celui-ci en fait la demande au moins un mois avant la date de la prochaine de ses réunions. En cas d’urgence, ce délai peut être ramené à quinze jours. 

Le comité de dialogue se réunit au moins deux fois par an. 

Le comité national de dialogue peut, sur décision du président, proposer la réalisation d’études ou d’expérimentations sur des sujets relevant de la compétence du comité. Il peut également constituer des groupes de travail spécifique susceptibles de répondre à un besoin particulier d’information. Les groupes de travail peuvent s’ouvrir à des personnalités associées, compétentes dans le domaine des champs électromagnétiques. Ils bénéficient des moyens logistiques nécessaires à leur bon fonctionnement.

Le CND n’a pas vocation à aborder les aspects sanitaires de l’exposition aux champs électromagnétiques, ce sujet étant du ressort de l’Anses. Néanmoins, en fonction des demandes émanant des membres, des sujets sanitaires peuvent ponctuellement être abordés. Le CND et les instances de l’ANSES travaillent dans un esprit de complémentarité. Le CND porte sur l’exposition aux ondes électromagnétiques et les conditions de mesure, tandis que les travaux de l’ANSES se concentrent sur les problématiques sanitaires. 

L’ANFR rend publique une synthèse des travaux et des réunions du comité de dialogue.

📺 Que faire en cas de problème de réception de la TNT ? Plusieurs sources de brouillage peuvent en être la cause. Dans cette vidéo, on vous explique la démarche à suivre pour trouver la solution ou vous faire aider face à ces difficultés.
▶️ https://t.co/HyRgRGghcr https://t.co/EKKZoncB0T

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er mai :
@orange (27 883 sites, +93 en avril )
@SFR (23 176 sites, +105)
@bouyguestelecom (23 031 sites, +79)
@free (21 863 sites, +91)
https://t.co/kTY0WBV5kp https://t.co/Iu4e5fWBF0

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er mai, 60 078 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.
https://t.co/Klgxc6dvzN https://t.co/L7N4grh9V2

En avril, l’ANFR a accordé les 40 premières autorisations de sites 5G à La Réunion, dans les bandes 2 100 MHz et 3,5 GHz.
https://t.co/iuARMQzvbz https://t.co/EJjPZFBW7O

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Sur les 33 557 sites 5G autorisés, 73.3 % d’entre eux sont déclarés techniquement opérationnels selon les opérateurs, soit 24 553 sites allumés. Plus d’infos sur l’évolution de ces chiffres depuis janvier 2021.⤵️
https://t.co/Klgxc5VUIf https://t.co/L3jIRMmDlV

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er mai, 33 557 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 1.8 % par rapport au 1er avril. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur.

https://t.co/Klgxc5VUIf https://t.co/cH5budvcNj

Inauguration d’un nouvel émetteur 4G à Saint-Mesmin (24) https://t.co/aCE1JMjyvB

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er mai, 33 557 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 1.8 % par rapport au 1er avril. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bande de fréquences.

https://t.co/Klgxc5VUIf https://t.co/90cgofscPm

🚢🇵🇲L’ANFR intervient pour la sécurité en mer jusqu’à Saint-Pierre-et-Miquelon ! Reportage de @SPMla1ere sur le contrôle du bon fonctionnement des appareils de communication dans les bateaux, par un de nos experts sur place ⤵️
📽️https://t.co/PFht84Q7As https://t.co/EMDjfpCmtp

📣 #Recrutement
L'@anfr recrute :

🆕 Un(e) Technicien(ne) en radiofréquences en contrat d’apprentissage

💼 https://t.co/LAMNBN8pBB https://t.co/EROIXswH8l

🎧 #kitoreillette 👉 son efficacité confirmée par l'@anfr. ✅
Les opérateurs de la #FFTélécoms @bouyguestelecom, @La_Poste_Mobile, @orange et @AlticeFrance recommandent toujours l'usage de ce kit 👇
https://t.co/tX6igKsCkn

French hospital uses #5G in 26 GHz band for an operation https://t.co/lnJw3RYY9g

[OPENDATA] Chaque vendredi, retrouvez la MAJ de nos données sur #cartoradio ! Aujourd’hui, focus sur la région #Bretagne : 1578 sites #5G ont été autorisés par l’ @ANFR , dont 1068 sont en service. Pour + de détails: https://t.co/s8clyclD8z - https://t.co/cr2xaQiCM7 https://t.co/6PWkhrBs3p

Le @CHURennes a testé la #5G en bande 26 GHz dans le domaine de la santé en simulant une opération chirurgicale ! L’@ANFR est intervenue lors de cette expérimentation pour réaliser des mesures d’exposition aux ondes et contrôler les niveaux ⤵️ https://t.co/0Xt2e5VgZO

📣 #Recrutement
L'@anfr recrute :

🆕Un(e) chef(fe) du département contrôles du SR Donges.

💼 https://t.co/LAMNBN8pBB https://t.co/HuCssZCfzP

📣 #Recrutement
L'@anfr recrute :

🆕 Un(e) chef(fe) de projet technique en Systèmes d’Information

💼 https://t.co/LAMNBN8pBB https://t.co/nRvx8YWlLI