retour en haut

Actualité

6ème édition de Viva Technology

28/07/2022

Du 15 au 18 juin au Parc des expositions de la porte de Versailles, vous avez pu rencontrer l'ANFR et certains de ses partenaires, au travers de démonstrations et de moments de partage

sur le stand. La société Geomod, avec laquelle l'ANFR collabore dans le cadre de son ambitieux projet de simulation des niveaux d’exposition aux ondes électromagnétiques pour la France entière, était représentée : nous avons posé 3 questions à Jean-Benoit Dufour, son Product Owner.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je travaille chez Geomod depuis 17 ans, nous sommes une PME qui produit des logiciels de simulation scientifique notamment dans le domaine des ondes électromagnétiques.

J’ai commencé une grande aventure avec le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) en 2009 en développant le logiciel MithraRem spécialisé dans la cartographie des ondes. Petit à petit, nous nous sommes imposés comme le spécialiste de la simulation de l’exposition du public.

Actuellement nous nous diversifions afin d’accompagner les communes sur le questionnement des niveaux d’exposition aux ondes.

Comment Geomod et l’ANFR ont-elles été amenées à collaborer ?

Nos premiers échanges remontent au Grenelle des Ondes, en 2010 ! Depuis nous n’avons cessé de collaborer sur l’exposition du public et l’ANFR est devenue un partenaire majeur de Geomod.

Actuellement, nous travaillons ensemble sur le  4ème Plan national-environnement (PNSE 4), un projet lancé et copiloté par les ministères des Solidarités et de la Santé et de la Transition écologique, ayant pour objectif de mieux comprendre les risques auxquels chacun s’expose afin de mieux se protéger et protéger son environnement.

Parlez-moi plus en détail de ce projet PNSE4 ?

Parmi la vingtaine d’actions qui y sont déclinées, la n°7 vise à réduire l’exposition aux ondes électromagnétiques. C’est dans ce cadre que l’ANFR, le CSTB et Geomod travaillent sur un ambitieux projet de simulation des niveaux d’exposition aux ondes électromagnétiques pour la France entière. Travailler en partenariat avec ces deux agences est une grande marque de reconnaissance pour nous. Ce projet reste un véritable challenge technique. Nous essayons de concilier l’exhaustif – tout le territoire, avec la qualité et la précision des calculs. Le défi est énorme avec plus de 100 000 sites de téléphonie en France. Nous souhaitons calculer l’ensemble des habitations françaises et gérons des zones très hétérogènes de l’urbain dense aux zones faiblement couvertes. Toutes les cartes calculées seront mises à disposition du public via cartoradio et open barres.

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Le bilan des sites #4G mis en service en métropole au 1er août :
@orange (28 403 sites, + 166 en juillet)
@SFR (23 631 sites, + 135)
@bouyguestelecom (23 413 sites, + 96)
@free (22 262 sites, + 115)

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/s6m0E8Ogd2

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 61 131 sites #4G sont autorisés par l' @anfr en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/vThOwiSN85

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Les déploiements #5G en bande 3,5 GHz continuent leur ⬆️ soutenue et rejoignent ceux en bande 700 MHz, qui étaient jusque-là plus importants en terme de sites autorisés.
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/LwtyQx9UKr

[#ObservatoireANFR] 📊📱
Au 1er août, 35 311 sites #5G sont autorisés en France par l’ANFR tous opérateurs confondus, soit une ⬆️ de 2.2 % par rapport au 1er juillet. Découvrez les analyses d’évolution des sites 5G par opérateur et bande de fréquences
🆕 https://t.co/Cf0Dc2900S https://t.co/00SwC59tAb

Pour fêter ses 25 ans, l'@anfr publie un passionnant recueil de 146 pages détaillant « 25 de ses enquêtes les plus marquantes menées en ville, en montagne, à la campagne et même en pleine mer » en matière de brouillages d'ondes.
Petit florilège @nextinpact
https://t.co/DYkLn6FVTR

Encore une belle enquête de l' @anfr à lire absolument ! https://t.co/FVe2k7yHig

#LesenquêtesANFR
Les brouillages ont plus d’un tour dans leur sac 👜 !
Nouvelle enquête de l’ANFR : cette fois-ci, elle nous transporte à Albertville où nos experts ont mis fin au brouillage d’un réseau mobile par un accessoire au premier abord totalement inoffensif...⤵️ https://t.co/zxIbE8HwL6

ANFR a Retweeté

En collaboration avec @anfr, l'attaché technique a contrôlé la bonne diffusion des médias 📻 et 📺 diffusés à partir du site de la Croix de Beauregard, qui dessert #LaClusaz https://t.co/TOvVcnyjwJ

[#PODCAST] La #5G va-t-elle faire exploser notre exposition aux ondes ? Qu'est-ce-que le débit d’absorption spécifique #DAS d'un téléphone ? Réponses avec les experts de l' @anfr ➡️ https://t.co/Jx8tDgFMxN #CODESCONSO https://t.co/UksR1TeRPp

📶📱 L’@anfr prend acte de la mise à jour, par la société @Xiaomi du téléphone Redmi Note 9 Pro, à la suite d’un dépassement de la valeur limite de #DAS « membre »

🆕 https://t.co/0b7QKv1lWD https://t.co/nzpzISqQlO

ANFR a Retweeté

Complémentaire de l'Observatoire des Ondes 〰️ découvrez comment utiliser #Cartoradio, l’outil de l'@anfr qui permet de connaitre l’emplacement exact des antennes en #France 🇫🇷 et les mesures d'exposition aux #ondes ⤵️ https://t.co/rwOlR4TCaj

L’ANFR a reçu 2 nouvelles demandes d’autorisation d’exploitation d’assignations de fréquence. Elles ont été déposées par la société @Eutelsat_SA pour des systèmes satellitaires aux positions orbitales 70,5° EST et 65° OUEST. Des commentaires peuvent être envoyés jusqu’aux 2-3/09 https://t.co/pSknexHa1M

L’@anfr était représentée au groupe de travail 5B (GT-5B) de l’@ITU pour défendre les positions françaises lors des discussions de préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-23) qui aura lieu à Dubaï en novembre 2023 #WRC23

https://t.co/4PH8GREAOp https://t.co/0X5N8mcd6e

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil