Accessibilité

retour en haut

Le détail des missions

Le détail des missions et des moyens

Les missions

L'Agence reçoit et traite les demandes nationales et internationales d'instruction de brouillage. Elle en vérifie la recevabilité et réalise in situ des mesures et des relevés radioélectriques afin de localiser et d'identifier l'origine des perturbations.

Par ailleurs, l'Agence peut être saisie par une autorité judiciaire et intervenir sur réquisition en tant qu'expert technique.

Les moyens

L'Agence dispose, sur le territoire métropolitain, d'un système de contrôle des bandes VHF et UHF fondé sur sept centres de télécommande reliés à 47 stations fixes et 27 stations transportables.

L'Agence est également dotée d'un parc de 25 véhicules aménagés en laboratoires permettant des mesures de fréquences jusqu'à 3 GHz.

De plus, le Centre de contrôle international (CCI) est doté d'un véhicule avec lequel des mesures peuvent être effectuées jusqu'à 40 GHz. Grâce à cet ensemble de moyens, l'Agence assure le contrôle des bandes de fréquences dans lesquelles s'effectuent actuellement la majorité des émissions, notamment celles qui correspondent à la radiodiffusion et au service de téléphonie mobile.

L'Agence dispose par ailleurs de moyens de contrôle en bande HF au CCI de Rambouillet (un champ antennaire de 34 hectares, un goniomètre, un accès à la chaîne goniométrique du ministère de la Défense).

Enfin, l'Agence a signé un accord international sous l'égide du Bureau européen des communications (ECO) de manière à pouvoir utiliser les équipements de la station de Leeheim (Allemagne) pour le contrôle des radiocommunications spatiales.

ANFR a Retweeté

#ITUWRC identifies additional frequency bands for #5G https://t.co/t0FxsBSwaT https://t.co/m9q6Mrdf45

En direct de la CMR-19 ! La plénière est toujours en cours... Un thread pour donner les principales conclusions adoptées #ituwrc https://t.co/1Oh1zDOccu

En route pour la plénière d’approbation des derniers textes de la CMR #ITUWRC https://t.co/Util4aGiGu

A partir du 1er juillet 2020 , l’affichage du DAS (tête , tronc et membre)sera renforcé et devra figurer sur l’ensemble des équipements radioélectriques. L'@anfr assurera le respect de cette nouvelle règlementation.

👉https://t.co/86dBrcuORB https://t.co/hqcRI2Yp6y

@anfr @ITU @uit Entre satellites, 5G, usages scientifiques, transports, les débats sont vifs à Charm El-Cheikh. Mais, désormais, les textes passent en plénière, et cela durera jusqu’au petit matin du jeudi 21 novembre. Le suspense reste entier sur les derniers arbitrages ! https://t.co/PkuVgkJzkn

@anfr @ITU @uit Au cours d’une CMR, tout peut arriver : il suffit que les Etats tombent d’accord pour que le texte s’inscrive dans le RR. L’ordre du jour est donc fixé à l’avance, pour canaliser les débats. Des commissions permettent de décanter les résolutions avant de les proposer en plénière. https://t.co/CtXpmP4j5H

@anfr @ITU @uit Une CMR, ce n’est pas une conférence classique, avec des orateurs sur scène. C’est une assemblée qui crée une nouvelle loi. Tous les Etats se réunissent en un seul lieu pendant 4 semaines, pour tenter de se mettre d’accord sur un nouveau RR. Chaque Etat dispose d’une voix. https://t.co/h8fM11LVRi

@anfr @ITU @uit Mais voilà, les services sans fil sont toujours plus nombreux. TNT, Galileo, 5G… : le RR doit être actualisé. Si c’était une loi, il faudrait l’inscrire à l’ordre du jour du Parlement. Mais aucun Parlement ne siège au niveau mondial ! L’@UIT organise donc une CMR tous les 4 ans. https://t.co/SphUomlKb9

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil