Accessibilité

retour en haut

Actualité

L’action de terrain de l’ANFR pour débusquer des brouilleurs GPS gênant le guidage des avions

01/04/2019

L’ANFR intervient régulièrement, avec le concours des forces de l’ordre, pour résoudre des brouillages de signaux GPS qui lui sont signalés. Deux affaires ont particulièrement été mises en avant par les medias ces derniers jours : l’une concerne l’aéroport de Lyon Bron et l’autre, celui de Marignane à Marseille.

Le Service Régional de Lyon de l’ANFR a traité début mars  un cas de brouillage de signaux GPS signalé par la Direction Générale de l’Aviation Civile, où des pilotes d’avion perdaient le signal GPS lors de leurs phases d’approche et de décollage de l’aéroport de Lyon-Bron. Le brouillage intervenait de manière intermittente. Les agents de l’ANFR ont donc suspecté l’utilisation de brouilleurs GPS à bord de véhicules mobiles.
Pour résoudre ce cas complexe en raison de la mobilité de la source d’interférence, l’ANFR a mis en place une méthode innovante. Elle a consisté à déployer le long de routes fréquentées, dans la zone où les brouillages ont été signalés, des capteurs spécialisés permettant de détecter et de caractériser le passage de brouilleurs GPS à bord de véhicules en mouvement. Suite à une analyse des données remontées par ces capteurs, l’ANFR a pu dépêcher sur place une équipe d’agents assermentés afin de confirmer la détection et procéder à une identification précise des véhicules équipés de brouilleurs GPS.

Une autre affaire à Marignane a également été résolue ces derniers jours par le Service Régional d’Aix-en-Provence de l’ANFR. Il s’agissait cette fois-ci de camions citernes équipés de brouilleurs GPS, qui détournaient de l’essence en provenance des raffineries. Là aussi, l’utilisation illicite de ces brouilleurs a généré des perturbations dans le trafic des avions, obligeant les pilotes à naviguer à vue lors des phases d’atterrissage.
La résolution de ce type de perturbations des ondes a été similaire à celle de Lyon, avec des moyens techniques innovants et des camions de mesure capables d’analyser et de localiser les brouilleurs.

Le concours des forces de l’ordre

A l’issue de ces identifications, l’ANFR a sollicité le soutien des forces de l’ordre pour l’interception et la saisie des brouilleurs GPS. Des opérations de flagrance ont été menées après préparation minutieuse des opérations.
Les forces de l’ordre ont saisi les brouilleurs qui ont pu être analysés sur place par les agents de l’ANFR.
Dans les deux affaires, les chauffeurs des véhicules sont en attente d’une décision de la justice concernant une éventuelle poursuite pénale, la sanction pénale étant de 6 mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.


En savoir plus sur le brouillage des signaux GPS

L’ANFR sécurise les applications qui utilisent les signaux GPS ou au sens plus large les signaux GNSS des systèmes de géolocalisation par satellite comme GPS ou Galileo, par ses actions préventives et curatives contre les brouilleurs GPS.
Les signaux GNSS sont critiques pour la localisation et la synchronisation dans de nombreux secteurs d’activité : les transports terrestres, fluviaux, aériens ou maritimes ; les services de secours aux victimes ; la sécurisation des échanges de marchandises ; le guidage des machines agricoles; les services qui ont besoin d’une référence de temps, comme les services de téléphonie et d’internet mobiles et la radiodiffusion.

Les brouilleurs GNSS visent à rendre inopérants les systèmes de géolocalisation par satellite, comme le GPS ou Galiléo. Un brouilleur GPS peut ainsi avoir des conséquences très préoccupantes sur la disponibilité des services qui dépendent de ces signaux de géolocalisation ou de synchronisation.
Afin de sensibiliser les acteurs concernés aux risques de ces brouilleurs et rappeler la réglementation qui interdit strictement la détention et l’utilisation de ces dispositifs, l’ANFR a édité une brochure pédagogique.

A noter que cette interdiction s’applique plus généralement à tout brouilleur d’ondes que ce soit pour brouiller le WiFi, la téléphonie mobile et le GPS. L’article L-33-3-1 du code des communications électroniques et des postes stipule que tout  brouilleur d’ondes (WIFI, téléphonie mobile, GPS...) ou plus précisément « tout dispositif destiné à rendre inopérants des appareils de communications électroniques de tous types, tant pour l'émission que pour la réception » fait l’objet  d’une interdiction générale sauf dérogation strictement encadrée pour des besoins régaliens nécessités par l’ordre public, la défense, la sécurité nationale et le service public de la justice.

📶Première inauguration vendredi en #Corse d’un site multi-opérateurs #4G à #Vivario, pour étendre l’accès à l'internet mobile. Le service régional @anfr d’Aix-Marseille était présent aux côtés des élus, des représentants de l’État et des opérateurs. https://t.co/jjKpr4hTWl

L'@anfr publie une analyse de toutes les mesures réalisées à la demande de particuliers entre juin et décembre 2018 pour évaluer l’exposition due aux compteurs Linky.

Télécharger le rapport ici 👉 https://t.co/i5yotD1fAv https://t.co/Bqu168BP8U

#Recrutement

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

▶️Un(e) développeur:

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/7gGPgE1P7a

L’@anfr était présente ce matin à la 2ème édition de Médias en Seine, le 1er festival qui réunit celles et ceux qui construisent les médias de demain. Notre DG @gillesbregant a participé aux discussions sur le plateau Média Lab de l'information. #Echanger #Imaginer #Avancer https://t.co/r0ZLHeWVep

#5G à 26 GHz et @Paris2024 : deux projets naturellement complémentaires @anfr https://t.co/rL8pDP0BRw

ANFR a Retweeté

Direction la @citedessciences pour la présentation des plateformes d’expérimentations #5G  dans la bande 26 GHz, la bande des fréquences « millimétriques » (la bande prochainement attribuée est « la 3.5 GHz ») ! @DGEntreprises @Anses_fr @anfr @GouvernementFR @BrunoMaquart @anfr https://t.co/RVAkfyxxsz

L’ANFR informe du retrait du marché et du rappel du téléphone ECHO HORIZON LITE 📱. Des mesures réalisées dans le cadre de la surveillance du marché des terminaux ont en effet mis en évidence des valeurs de DAS tronc dépassant la limite autorisée.

👉 https://t.co/QcLWS65bsP https://t.co/wdKBpfvAa9

[#ObservatoireANFR]📱📊
En septembre, 35 nouvelles stations #5G ont été autorisées par l’@ANFR dans le cadre des expérimentations organisées par l’@Arcep : 398 #stations 5G en France sont en test dans la bande 3,5 GHz au 1er octobre.

👉 https://t.co/GSLvSga5Gj https://t.co/DMQjnWUjGd

[#ObservatoireANFR]📱📊

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole au 1er octobre :

▶️ @orange (20 054 sites, + 203 en septembre 2019)
▶️ @SFR (18 025 sites, + 79)
▶️@bouyguestelecom (17 622 sites, + 62)
▶️@Free (13 636 sites, + 390)

👉https://t.co/Doc2nIGpCx

[#ObservatoireANFR] 📱📊

Au 1er octobre 2019, 48 437 sites #4G sont autorisés par l' @ANFR, en France : découvrez l’étude complète sur l’évolution du déploiement des réseaux #mobiles en métropole et Outre-Mer.

👉 https://t.co/R4YtyK1HbY https://t.co/AlzhliOH0R

L’@anfr a décidé d’expérimenter des capteurs autonomes large bande qui permettront d’apprécier en temps réel le niveau d’exposition dans les bandes 80 MHz - 6 GHz. https://t.co/fyHGCD4cy9

Déroulement ce matin du 4ème comité nationale de dialogue au sein de l’@anfr sur les niveaux d’exposition aux #ondes https://t.co/mixMS1dMNC

#Recrutement 🧐

L' @anfr recrute un(e): 👨‍💼👩‍💼

▶️Un(e) chef(e) de projet intégration SI - Junior (H/F)

👉 https://t.co/C1dCF1YYsW https://t.co/mrPMOoUwGv

📱📶 L’ANFR publie son bilan du 1er semestre 2019 concernant les contrôles de DAS réalisés sur 46 téléphones portables prélevés dans des points de vente en France.

Consulter le bilan 👉 https://t.co/eXJiAnyYn7 https://t.co/SLoz0vkRzD

📢📚 Le #Rapport annuel de l’ANFR 2018 est en ligne sur le site https://t.co/bHsJLk3Hhz https://t.co/OXq1qNMOzd

Nous avons un problème

Une erreur est survenue, merci de contacter un administrateur

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil