Accessibilité

Aide

retour en haut

Actualité

Connectivité urbaine: Expérimentation pour l'accès au THD mobile pour tous

18/01/2017

Une expérimentation vient d’être lancée à Annecy le 11 janvier 2017 pour tester le déploiement, sur une zone délimitée, de petites antennes de réseaux mobiles à faible puissance installées sur du mobilier urbain. Cette expérimentation, qui va durer un mois, a pour objet de tester la performance de ce nouveau réseau, qui préfigure les réseaux de demain en matière de téléphonie mobile.

 

L’étude, pilotée par l’Agence nationale des fréquences (ANFR), s’inscrit dans le cadre d’une réflexion générale de déploiement à grande échelle d’un réseau d’antennes à faible puissance venant compléter le réseau mobile actuel, essentiellement constitué d’antennes dites « macro ». Cette évolution permettra d’améliorer la couverture et la connectivité pour tous sur tout le territoire, à l’heure où la population utilise de plus en plus les réseaux mobiles pour communiquer, s’informer,  se distraire.  Il est en effet estimé que d’ici 2020, le trafic mobile en France sera multiplié par 8 à 10 environ. C’est également un enjeu pour les collectivités locales car l’utilisation du mobilier urbain comme support de connectivité leur offrira de nouveaux services innovants en faveur de la « ville intelligente ». 

Cette étude débute dans la ville d’Annecy, sur le réseau de l’opérateur Orange, par une première expérimentation de cinq petites antennes intégrées dans des abribus et des mobiliers urbains pour l’information JCDecaux, à proximité du Lac d’Annecy.

Cette expérimentation vise à mesurer l’apport de ces petites antennes pour la connectivité de la population. Concrètement, les résultats permettront de vérifier si une amélioration de la couverture 4G et des débits utilisés a été constatée et dans quelle proportion.

L’expérimentation a également pour objectif de procéder à des mesures et des modélisations de l’exposition aux ondes radio dans l’objectif de mieux évaluer l’impact de l’ajout de ces petites antennes à faible puissance. 

Des expérimentations similaires avec des petites antennes seront également menées au cours du 1er semestre 2017 sur les réseaux des opérateurs Bouygues Telecom et SFR dans d’autres municipalités. L’ANFR réalisera un bilan préliminaire des résultats obtenus à l’issue de cette première expérimentation et un bilan global mi-2017.

Pour en savoir plus, consultez notre dossier de presse.

Sur Twitter

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil