Accessibilité

Aide

retour en haut

GSM-R

La CEPT a publié en mai 2015 un second rapport sur la coexistence GSM R – réseaux mobiles proposant des lignes directrices aux administrations (voir ECC Report 229).

Le GSM-R (Global System for Mobile communications - Railways) est un standard de communication sans fil basé sur le GSM, et développé spécifiquement pour les applications et les communications ferroviaires. Il permet aux trains de communiquer avec les postes de régulation du trafic ferroviaire, aux agents de conduite, de circulation et de maintenance de communiquer entre eux en mode conférence (appels de groupe), et il autorise le support d'applications de type données comme le système européen de signalisation ferroviaire (ETCS). 

Le réseau GSM-R opère dans la bande 876-880 MHz et 921-925 MHz, en bande adjacente des réseaux ouverts au public mobiles exploitant les bandes 880-915MHz et 925-960MHz.

Un cadre réglementaire CEPT définit les conditions pour l’utilisation harmonisée des systèmes GSM R. Suite à de nombreux cas de brouillages, principalement en Allemagne et dans les pays nordiques où les déploiements GSM R sont les plus avancés, des travaux ont été engagées dans différentes enceintes, y compris normative, afin de favoriser les solutions de coexistence entre systèmes mobiles et GSM R. Dans ce contexte, en complément d’un rapport (Rapport ECC 162), la CEPT a publié des propositions additionnelles pour traiter au niveau national les problématiques de coexistence entre le GSM-R et les réseaux mobile (rapport ECC 229). L’ANFR a présidé le groupe de la CEPT qui l’a rédigé. 

Ce rapport analyse les différentes causes des brouillages identifiés. Il préconise le remplacement des récepteurs radios GSM-R par des équipements plus sélectifs, compatibles avec les normes ETSI les plus récentes, et moins sensibles aux émissions en bande adjacente ainsi que la mise en place d’une procédure de coordination/coopération nationale pour assurer de meilleures conditions au déploiement du réseau GSM-R. Cette méthode peut s’adapter aux différents contextes nationaux et permet de minimiser des risques de brouillage dans l’attente de la mise à niveau des récepteurs radios GSM-R.

La Commission européenne a fait évoluer le cadre réglementaire européen  afin d’orienter les futurs équipements vers les normes récepteurs adaptées qui ont été publiées par l’ETSI l’année dernière. 

Les problématiques de coexistence entre GSM R et réseaux mobiles sont maintenant traitées au niveau national.  

La CEPT suit avec attention les déploiements du GSM R et participe au groupe de suivi au niveau européen. Un état des lieux sera fait dans un an. 

Ressources d’information : documents CEPT FM /FM 54.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les actions en cours, ou participer aux travaux français sur ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter.

Sur Twitter

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil