Accessibilité

Aide

retour en haut

Actualité

Un nouveau pas vers l’e-administration avec la dématérialisation des demandes de licences radio-maritimes 

27/04/2017


La grande majorité des communications en mer s’effectue grâce à des équipements spécifiquement dédiés à un environnement maritime. C’est en particulier le cas des émetteurs/récepteurs VHF utilisés par les plaisanciers et professionnels, leur portée étant beaucoup plus importante que les téléphones portables, qui ne fonctionnent que lorsque le bateau se trouve à proximité des côtes.

 

L’ANFR délivre des licences et identifiants radio-maritimes pour l’usage des radios VHF et balises de détresse sur les navires. Ces équipements peuvent sauver des vies et il est important de disposer d’une base à jour, que l’ANFR met à disposition des centres de surveillance maritimes pour faciliter la réactivité des secours en cas d’accident.  

 

Près de 100 000 licences ont été envoyées pour l'année 2017 (97 429 exactement),  et l'Agence a reçu ces trois derniers mois 4000 demandes de mises à jour et près de 2 700 nouvelles demandes de licences.

 

Il était donc indispensable de mettre en place une dématérialisation du traitement de cette masse de documents. Elle est source de modernisation, d’optimisation et de qualité de services pour notre organisation mais également pour nos publics. C’est ce qui a été fait en avril 2016 avec la mise en place d’un téléservice.

 

Le premier bilan de cette dématérialisation, qui modernise les méthodes de travail de l’Agence, est très positif :

 

  • en une année, près des deux tiers des demandes de nouvelles licences ou de modifications de licences existantes ont été réalisées  via le téléservice ; 
  • la part des demandes reçues via internet, comparativement aux demandes papier, reste stable depuis le début de l’année mais devrait progresser avec l’amélioration de l’outil (meilleure ergonomie, saisies plus intuitives) ;

 

Des discussions avec nos partenaires sont engagées pour rendre possible les interconnexions aux trois bases de référence des immatriculations de Nouvelle-Calédonie, de Polynésie française et des bateaux fluviaux professionnels. L'objectif est de rendre possible l'accès au téléservice aux 8 %  d'utilisateurs restants, qui ne peuvent toujours pas se connecter.

 

Depuis janvier 2017, les nouvelles obligations d'emport de VHF imposées à chaque navire de plaisance navigant en dehors de la zone côtière devraient concerner potentiellement 50 000 à 70 000 nouveaux navires. Il faut donc s'attendre dans les 3 prochaines années à une augmentation progressive des activités de l’ANFR pour l’octroi des licences et certificats.

 

D’ores et déjà, l'augmentation s'est enclenchée depuis le mois de mars 2017 avec  + 25 % pour les licences et MMSI et + 20 % pour  les certificats

Sur Twitter

Recevez l'actualité de l'anfr

> Modifier votre profil